[Anime] Bilan Été 2017 — Camélia Studio

[Anime] Bilan Été 2017

0

La saison d’été 2017 tire désormais ses ultimes cartouches et il est donc temps pour m’en d’en tirer un bilan personnel. Bilan que je tiens à dédier aux pleureuses habituelles du « il n’y a rien de potable cette saison » avant que la saison ne commence et que j’ai trouvé particulièrement en forme en fin de printemps alors qu’au final cette saison s’est révélée pour moi comme une des plus dense des deux dernières années.

Comme la dernière fois je vais essayer de faire un classement approximatif et dégressif en fonction de l’intérêt que j’ai eu pour le titre.

1 – Mon anime de saison incontestable : Made in Abyss (Wakanim)

Made-In-Abyss-Level-1

Certaines personnes avaient dès le début laissé plus ou moins échapper quelques indices sur l’évolution de la série en se basant sur le support manga et même si je suis plutôt efficace pour éviter les spoils, les quelques bribes qui avaient eu le temps de passer sous mes yeux me semblait confirmer tout le potentiel perçu lors des tous premiers épisodes.

Au final tout au long des 13 épisodes (même plutôt 15 dans la mesure où le dernier épisode fait une heure entière) on suit la lente et difficile descente de Rico et Legu vers le fond de l’Abysse pour tenter d’y retrouver Lisa la mère de Rico. Comme annoncé dès le début, la descente est terriblement difficile pour une jeune comme Rico qui n’a pas encore le niveau requis et pour un Legu certes puissant mais amnésique.

Pourquoi j’ai choisi d’en faire mon anime de saison malgré toute cette concurrence ? Pour plusieurs raisons :

Un univers très intriguant et dont on veut en apprendre plus d’autant qu’on en apprend régulièrement un peu plus sur la nature même de l’Abysse et de ses règles.
Des personnages touchants : on vit avec eux de nombreuses rencontres, on sourit parfois, on pleure à d’autres moment, on souffre avec eux. A titre personnel j’ai vraiment eu un sentiment d’attachement pour à la fois nos deux héros mais aussi pour Lisa, Ozen, Maruruk, Meethi ou encore Nanachi
Une qualité visuelle là aussi remarquable surtout par la magnifique composition des décors tout au long du titre qui renforces la sensation d’attachement à cet univers, la dernière fois que je me suis senti aussi touché par des décors dans un format TV je crois bien que ça remonte à Grimgar.
Une OST de qualité qui se marie parfaitement bien à l’ambiance à la fois douce et cruelle du titre comme par exemple cette insert song entendue à plusieurs reprises.

Vous l’aurez compris, un titre que je trouve remarquable, qui a d’ores et déjà sa place assure dans mon top 10 final de l’année et à qui je donnerais forcement des points pour les prix Minorin dans plusieurs catégories même s’il est encore un peu tôt pour savoir en quelle place. En attendant je vois prier très fort pour qu’on ait une saison 2 !

Hype : 6/5

2 – Le challenger battu dans le sprint final : Princess Principal (Wakanim)

91AHr5E-9AL._RI_

Dans la première partie de saison j’ai rapidement vu quatre titres se détacher dans ma liste pour aller se disputer le titre de mon anime favori de la saison et en l’occurrence Princess Principal est le dernier des trois perdants à avoir été distancé par les tous derniers épisodes.

J’avais pas mal de doutes sur ce titre à la base malgré des attentes assez hautes formulée dans ma preview, il faut dire que j’aime bien les titres à base d’espionnage ou d’opérations secrètes. La présence d’un casting féminin et jeune, très typé Actas pour le coup, pouvait se révéler problématique mais au final cela n’a guère joué sur le ressenti global que j’ai eu pour le titre.

L’univers steampunk d’un Empire Britannique coupé en deux par un mur au cœur même du pays a été assez bien exploité et j’ai pris énormément de plaisir à suivre notre équipe au travers de ses différentes mission.

Une des qualités du titre est selon mois d’arriver à bien doser chaque épisode, rétrospectivement on ne ressent pas un vrai sentiment de nouveauté vis-à-vis d’autres titres mais quand Princess Principal choisi de faire quelque chose il sait en général le faire de façon juste et c’est souvent suffisant pour donner lieu à un bon titre car nombreuses sont les équipes incapables de parvenir à un aussi bon équilibre surtout pour une œuvre originale.

Princess Principal était donc un titre efficace, rythmé par une bonne OST de Yuki Kajiura et dont en prend plaisir à suivre les aventures du premier au dernier épisode et dont là aussi j’aimerais avoir une suite.


Lire la suite de l’article sur le site source

Cet article fait partie de nos affiliés. En savoir plus sur eux ?

À propos de l'auteur

Lolo le Boiteux

Le lieu d’expression d’un otaku revelé sur le tard et trop souvent injustement catégorisé comme mécaphile exclusif. Tous les avis émis sont purement subjectifs et souvent sponsorisé par #LeMauvaisGout

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Les commentaires sont désactivés.