[Anime] Le bilan de 2018

[Anime] Le bilan de 2018

0

Ça fait vraiment une paie que je n’ai rien posté ici-bas, il faut dire que je suis pris d’une flemme récurrente ces derniers mois et qu’en rentrant je passe plutôt mon temps à acheter des jeux que je ne finirai jamais pour les 2/3 d’entre eux tout en traînant sur des chaînes Twitch pour rigoler un bon coup. Néanmoins à l’occasion de l’élaboration de mon bulletin de vote pour les prix Minorin je me suis dit que je pouvais en profiter pour faire un petit bilan de mon année dans la mesure où j’avais déjà fait le travail de tri. Ainsi contrairement aux autres années, je vais plutôt appuyer mon article sur ce bulletin plutôt que suivre le format de top unique de ces dernières années.

Nb : Comme toujours cet article est sponsorisé par une certaine dose de mauvais goût 😉

Commençons avec les openings, catégorie avec pas mal de titres qui m’ont plus même si en moins grand nombre que l’année dernière. On y retrouve dans un ordre décroissant des titres assez variés finalement avec par exemple un trio de tête composé de :

L’entraînant « Shiny Days » du très bon Yuru Camp qui allie visuel chatoyant intégrant de manière originale le nom des membres du staff le tout sur une musique qu’on se surprend à chantonner même un an plus tard avec le sourire aux lèvres…

Un peu moins marquant dans son air on retrouve « Make Debut » le rythmé opening de Umamusume Pretty Derby qui est plus classique dans sa mise en scène avec une première moitié servant à présenter la plupart des personnages autour de l’héroïne de manière comique avant d’enchaîner sur la seconde partie bien accompagnée par l’air sur la préfiguration de ce qui sera le cœur du titre : les courses entre les différentes filles.

Aussi inattendu que décalé par rapport aux attentes on retrouve « Red Swan » sur cette troisième place avec un titre aux antipodes des précédents opening de Linked Horizon pour l’Attaque des Titans. On est ici face à un opening plus mélancolique et doux qui met en avant de très belles scènes fixes entre ses parties animées basées sur le passé des différents protagonistes du titre. Au final l’ensemble se marie assez bien à la thématique de l’arc concerné qui est consacré à exhumer les secrets que cache justement ce passé. Un opening sans titans pour un arc ou l’ennemi n’est plus celui qu’on croit.

Derrière ces trois là on retrouve d’autre séquences que j’ai su apprécier tout au long de l’année comme le visuellement très intéressant opening de Hanebado , le très dynamique opening de Sword Art Online Alternative  qui marquait en outre le grand retour d’une artiste que j’apprécie beaucoup : Aoi Eir. En parlant de Sword Art Online le nouvel opening de Alicization sur une chanson de Lisa est à nouveau au rendez-vous, dans la catégorie des titres controversés il pourra être rejoint par la seconde version de l’opening de Darling in the FranXX qui est finalement peut-être ce que j’ai le plus apprécié de la série. Moins attendus mais ils ont aussi marqué mon année : l’opening déjanté de Zombieland Saga  , le très fleuri et romantique opening de Bloom into You , l’inégal mais puissant opening de Grancrest Senki   et le très comique mais entraînant second opening de Wotakoi.


Après les openings on retrouvera logiquement les endings, catégorie toujours plus difficile à juger pour moi car j’ai tendance à les skip la plupart du temps sauf exceptions. Ce n’est néanmoins pas pour autant que je n’ai pas ma petite sélection annuelle avec un duo de tête composé de :

Une fois encore on retrouve du Yuru Camp avec un ending très doux qui donné envie de faire comme les héroïnes à l’écran : aller ce coucher le sourire aux lèvres. Si je devais faire une métaphore : Yuru Camp commence par vous inviter à entrer avec son opening dynamique et entraînant, puis vous mets à l’aise et les pieds au chaud pendant l’épisode avec sa bonne humeur et son ambiance chill avant de venir vous border gentiment pendant l’ending.

Là encore un titre déjà cité : on retrouve un titre déjà cité avec l’ending de la saison trois de l’Attaque des Titans où on retrouve le fidèle Linked Horizon pour un ending où on retrouve toute la puissance de ce qui faisait leur openings des succès. En prime le visuel est très intéressant en mettant en scène Historia, le personnage principal de l’arc dans plusieurs scènes monochrome du meilleur effet.

Un peu derrière on retrouve un groupe plus disparate avec notamment l’ending de Steins Gate Zero  qui transmet bien l’atmosphère lourde du titre aussi bien visuellement que par sa chanson, c’est d’ailleurs souvent sur la chanson que je choisi mes endings comme avec la très belle chanson de fin d’Après la Pluie , celle du film Maquia  ou encore celle du film Gundam NT  . Encore un peu plus loin on retrouve les endings de SAO Alternative   plutôt chatoyant, celui de Alicization   ou encore le triste ending de Violet Evergarden.


Pour finir avec l’aspect musical abordons rapidement le chapitre des OST où je suis encore plus nul que pour les deux premières pour me prononcer mais cela ne m’empêchera pas de le faire. Cette fois on retrouve un trio de tête assez atypique avec :

Starlight Revue : il faut dire que le titre est rempli d’insert song plutôt très cool pour accompagner les nombreux combats entre nos héroïnes. La musique et le chant sont ainsi au cœur même du titre et je trouve le rendu très réussi.

YoriMoi, un titre sur lequel on va souvent revenir dans cet article. Déjà remarquable sur plusieurs autres aspects, mon meilleur anime de l’année se démarque aussi naturellement sur le plan musical réussissant toujours à apporter ce petit plus au moment opportun pour toucher le spectateur.

Plus inattendu pour vous, on retrouve ici Grancrest Senki, un titre contrasté sur de nombreux plans mais qui a su notamment au travers de son OST faire vibrer ma fibre de fan d’heroic-fantasy à grande échelle, genre qui est désormais dans l’ombre de son cousin et voisin l’issekai.

D’autres titres me viennent à l’esprit quand on parle de bonne OST comme le sentimental Bloom Into You, les deux séries Sword Art avec une bande son toujours efficace dans l’action, celle de l’Attaque des Titans toujours aussi fiable et puissante, la reposante OST de Yuru Camp ou d’après la Pluie et enfin la plutôt réussie OST de Darling in the FranXX.


Lire la suite de l’article sur le site source

Cet article fait partie de nos affiliés. En savoir plus sur eux ?

À propos de l'auteur

Lolo le Boiteux

Le lieu d'expression d'un otaku revelé sur le tard et trop souvent injustement catégorisé comme mécaphile exclusif. Tous les avis émis sont purement subjectifs et souvent sponsorisé par #LeMauvaisGout

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Les commentaires sont désactivés.

  • À Propos

    Camélia Studio - Association de loi 1901.

    © depuis 2010 - Tous droits réservés.

    Camélia Studio est une association ayant pour but de promouvoir les Arts & la Culture en France.

  • Réseaux sociaux

    Retrouvez la liste de tous nos réseaux sociaux sur :

    cette page

  • Partenaires

Version 9.17 | © depuis 2010 - Camélia Studio - Tous droits réservés | Responsable de publication Esenjin | Notre forum | Nos projets CILA | Haut de page