Épilogue

by on 16 janvier 2013

Je sens désormais qu’elle m’attend,

Désespérément,

La verrais-je en cette nuit,

À minuit,

Va-t-elle parvenir à m’aborder,

M’emporter,

Elle tente encore et toujours, à m’atteindre,

Sans se plaindre,

Cruelle, douce & élégante,

Charmante,

Demoiselle de noir vêtu,

Bien têtu,

Tu n’y arriveras jamais,

Jamais,

Cela même si c’est l’aurore,

À t’octroyer ma mort,

Mon existence, est une tristesse éternelle,

Elle,

Ne connaîtra que souffrance,

En silence,

J’en rêve,

Sincèrement j’en rêve,

Alors enlace moi s’il te plait,

Afin de soigner mes plaies.