Avis - Deus Ex ; Human Revolution — Camélia Studio

Avis – Deus Ex ; Human Revolution

0

Salutations !

Comment allez-vous aujourd’hui ? Moyennement bien avec ce temps à ne pas mettre un chat dehors ? Cela tombe bien, je vais vous parler d’un jeu que j’ai récemment terminé et, qui vous occupera pendant vos week-end pluvieux. Il s’agit de Deus Ex ; Human Revolution.

DX3_Logo2

Fiche technique :

Nom : Deus Ex ; Human Revolution

Éditeur : Square Enix

Développeur : Eidos Montréal, en collaboration avec Nixxes Software.

Date de sortie : 26 août 2011 (Europe)

Genres : Tir en vue subjective, rôle, infiltration.

Mode de jeu : 1 joueur

Plateforme : PC Windows (disponible également sur PS3, Wii U, Xbox 360, Mac)

Pegi : +18

Avis :

Alors oui, ce jeu date un peu, mais je tenais malgré tous à en parler, car il est vraiment très intéressant. Avant tout, sachez que je n’ai pas joué aux deux autres opus, Deus Ex et, Deus Ex ; Invisible War. Dans Deus Es ; Human Revolution, nous nous trouvons environ 25 ans avant l’histoire se déroulant dans Deux Ex, soit en 2027. Nous sommes dans un monde ou la cybernétique humaine commence à faire son apparition et envahir le monde. Déjà l’humanité commence à se scinder en deux, les partisans des « augmentations » humaines et, bien entendu, ceux étant contre.

Nous allons incarner le personnage d’Adam Jensen, chef de la sécurité de la société Sarif Industries, spécialisée dans la conception d’augmentations. Après l’attaque minutieusement orchestrée de cette dernière, la petite d’Adam Jensen ainsi que certain de ses collaborateurs sont enlevés. Suite à cela, Jensen mortellement blessé, se verra subir une intervention chirurgicale qui le changera à jamais, puisqu’il va se faire implanter de ces fameuses « augmentations ».

 

 

J’espère que vous vous êtes délectés de cette superbe cinématique d’introduction.

Les gros points fort de ce jeu, sont d’une part, les thèmes qu’il aborde, l’essor des sociétés, l’espionnage, la survie de l’homme, la pauvreté et des questions philosophiques sur l’éthique du transhumanisme avec le remplacement artificiel de parties du corps humain. Dans sa quête de la vérité, Jensen sera aussi bien amener à rencontrer des gangs manipulés, des armées privées surarmées, des idéalistes insurgés ou encore des gens au service d’intérêts politiques et financiers.

Au delà de ceci, nous sommes plongés dans un univers totalement immersif, qui bénéficie d’un soin énorme. Que ce soit l’ambiance graphique, les affiches, les post-it sur les bureaux, les mails, le journal, etc., tout est fait pour nous happer dans ce monde, beaucoup de partie du décors pouvant être déplacées/détruites. Cette richesse d’éléments, toujours intéressants à lire & découvrir, sont une force considérable pour ce jeu.

(source des images)

N’oublions non plus la très bonne jouabilité, un choix d’armes très vaste, en passant par le fusil d’assaut, le fusil de précision etc., comme des armes non-létales avec le fusil tranquillisant ou les grenades à gaz par exemple. Tous cela pouvant être amélioré par une visé laser, un silencieux, etc.. Le coté rôle quand à lui, se fait grâce à la personnalisation & l’amélioration des « augmentations » de votre protagoniste. Cela vous permettra entre-autres, d’améliorer votre capacité à pirater des systèmes informatiques, à sauter plus haut, à résister aux grenades IEM, annuler le recul d’une arme, etc..

Il n’est non plus exempt de défaut, l’IA, bien qu’elle réagisse à la vue d’un corps à terre, d’un bruit, d’une ouverture d’une porte, etc., a, un comportement très, voir trop prévisible. Les chargements entre les missions sont également relativement longs.

Cependant, on prendra toujours notre pied à chaque mission, toutes pouvant être résolues de mille et une façons différentes. La liberté d’exploration pourra vous permettre de trouver un dénouement totalement à l’opposé de ce qui a pu être prévu au départ. De ce fait, chacun de nous aura une expérience de ce jeu qui lui est propre.

Voila, j’ai fait plus ou moins le tour de ce jeu. En espérant que cette critique vous donnera envie d’y jouer si cela n’est pas déjà fait. J’attends vos réactions/avis en commentaire de l’article !

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c’est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d’art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j’espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire