BAS été 2017 — Camélia Studio

BAS été 2017

0

Hey !

On se retrouve après quelques temps d’absence. Je n’avais pas publié mes deux derniers « Bilan Animes Saisonniers » au moment de leurs sorties, mais c’est chose désormais réparé si je puis dire. Vous pouvez donc désormais retrouver le bilan de l’hiver dernier et de ce printemps, qui était d’ailleurs particulièrement léger. Cette saison sera tout autre, même si pas très conséquente comparé à certaines personnes.

Vous verrez que ce bilan tranche un peu avec ce que j’ai pu faire précédemment et je vais y parler beaucoup de moi, en plus de revenir sur les animes, bien entendu. Je prépare d’ailleurs un article qui arrivera prochainement, où j’y parlerais de mon « blues » des animes et des fins de saisons.

Pour en revenir à ce qui a été diffusé cet été, je pense que l’on peut dire que la pêche était bonne ! Je n’ai pas regardé grand chose, mais ce que j’ai vu ma globalement beaucoup plu. Genre vraiment. Et je remercie encore les personnes qui m’ont poussées à jeter un œil à quelques perles, comme Axel pour Princess Principal par exemple. La liste qui va suivre (oui on y arrive) a été faite de sorte à ce que vous trouviez la série que j’ai le plus apprécié en bas (et donc le moins, en haut).

On commence ?!


Centaur no Nayami (A Centaur’s Life)

Studio : Emon Animation Company

AniFiche

En queue de classement on retrouve donc notre centaure Himeno. C’était franchement plutôt ennuyant, seules les « chichilles » sont mignonnes et adorables et donnent envie de rester un peu. L’idée d’une société de monstres qui essaie de vivre à égalité, sans discrimination entre les espèces c’est sympa, mais rien n’est creusé malheureusement. Visuellement c’était à la ramasse et la B.O. je ne saurais dire s’il y en avait une… En gros, vous pouvez passer votre chemin.


Isekai Shokudou (Restaurant to Another World)

Studio : SILVER LINK.

AniFiche

Encore un « isekai » ? Et oui, un « isekai inversé » même si l’on veut. Ce sont en effet des personnes d’un monde fantastique qui viennent au Japon, ou plutôt, dans un restaurant japonnais. Ça se laisse regarder mais ça lasse surtout. Il n’y a pas vraiment d’intrigue et chaque épisode est plus ou moins le copier/coller du précédent, avec quelques personnages qui changent. Sur quelques épisodes pour introduire je veux bien, mais sur toute la longueur sans rien développer d’autre, je suis tout sauf convaincu. En revanche c’était plutôt joli et, accessoirement, ça donnait faim, je ne sais pas par contre si ce dernier point est plus positif que négatif.


Lire la suite de l’article sur le site source

Cet article fait partie de nos affiliés. En savoir plus sur eux ?

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c’est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d’art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j’espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Les commentaires sont désactivés.