Critique - Classroom☆Crisis ! — Camélia Studio

Critique – Classroom☆Crisis !

2

Classroom☆CrisisBien le bonjour chers lecteurs ! Oui, je ne suis pas mort ! Je reviens après de longs mois pour vous pondre la critique d’un anime ! Au début, je voulais partir sur un block buster, un truc putaclic, mais je me suis dis que non, je préférais partir sur un anime que j’avais vraiment apprécier pour sa qualité, et peu connu ! C’est parti pour Classroom Crisis !
Attention, il vous faudra tout lire pour vraiment comprendre cette critique ! Prenez un café et lisez tranquillement !


fiche-technique-v3

« La meilleure façon de réussir est d’essayer encore une fois. Notre plus grande faiblesse se trouve dans l’abandon » – Slogan de l’anime.

Classroom Crisis, un anime diffusé en été 2015, par les studios de Lay-duce en partenariat avec Leo Production et licencié en France par Wakanim. Un anime d’une durée de 13 épisodes, il se base sur les thèmes tranche de vie, comédie, science fiction. Bon, sur la fiche technique ophycielle, on parle de romance, mais ce n’est que très peu présent à mon sens.

Vous l’aurez donc compris, le type d’anime que j’apprécie de base ! Décortiquons ensemble cet anime !


scenario-v3

Avec le but, un jour, de s’étendre jusqu’aux étoiles, l’humanité a colonisé toutes les planètes du système solaire. Cette histoire se concentre sur un groupe de personnes dans le quatrième arrondissement de Tokyo dans une préfecture martienne/japonaise. Iris Shirasaki est la troisième pilote d’essai/test de l’année. Mizuki Sera est la paire/mécanicienne et le frère de Mizuki est leur professeur, directeur du programme développant leur talents.

Nous sommes dans le futur. Pas un futur où l’on voit seulement des voitures volantes, non. Nous sommes dans un futur bien plus badass, où l’humanité a su se développer au delà de la Terre ! Nous suivons une classe de jeunes gens, appelée A-TEC (Advanced Technological development department Educational development Class)se trouvant sur Mars. Cette classe est rattaché au lycée privé d’une entreprise aéronautique faisant partie des meilleurs dans ce domaine, dans tout le système solaire, Kirishona Corporation. Cette fameuse classe est un concentré de génies ! Ils excellent tous dans leur domaine, que ce soit la mécanique, l’informatique, l’électronique, le pilotage et j’en passe. Leur but est de développer un nouveau moteur d’engins spatiaux, plus puissant que leurs prédécesseurs de cette fameuse classe. C’est donc après leur cours quotidien que ces ados vont bosser et mettre leur talent à profit pour l’entreprise.

Seulement il y a un soucis. L’A-TEC est un gouffre financier. Ils dépensent sans compter, en pensant avoir une réserve d’argent infini. Mais un évènement majeur va se produire : Un nouvel élève doit arriver dans la classe. Cependant, celui-ci est enlevé. Apprenant ceci, la classe décide d’aller chercher le nouvel élève eux-même, à coup de fusée. C’est ainsi que Iris, la pilote d’essai, monte à bord du prototype qu’ils ont conçu,, assistée par toute sa classe et le professeur principal, Kaito Sera. Direction, l’endroit où se trouve l’élève enlevé.

Durant le sauvetage, la fusée est quasiment détruite. Mais peu importe, l’élève est en vie et sauvé ! Une vie n’a pas de prix, n’est-ce pas? Mais quelle n’est pas la stupéfaction de la classe en apprenant que l’élève qu’ils ont sauvé, n’est autre que leur nouveau directeur, très talentueux et homme d’affaire déjà renommé dans toute la galaxie, malgré son jeune âge. Il a un objectif : dissoudre l’A-TEC, car trop dépensier sans forcément de résultat concluant afin de monter en grade dans l’entreprise et prendre la place du PDG de Kirishina Corp. Et c’est le début des problèmes de l’A-TEC, essayer de sauver la classe, tout en développant une nouvelle fusée, avec un budget réduit de 70%. Seront-il à la hauteur de leur génie ?


graphisme-v3Parlons graphismes ! Je dois vous avouer que j’ai commencé à regarder cet anime car l’affiche me plaisait beaucoup ! C’est le genre de graphisme que j’apprécie. L’ambiance générale nous donne un sentiment de joie, et d’amitié. L’animation des personnages est sympa, même dans les phases d’action, mais on sent quand même un poils de manque de budget. Sur certaines scènes, on nous fait imaginer ce qu’il peut se passer en nous cachant l’essentiel. Bon, ça passe sans soucis, et on ne va pas trop en demander à un studio qui n’a seulement que deux ans d’existence.


musique-v3

La B.O. ne m’a pas particulièrement choqué. C’est ni excellente ni mauvais. Je pense que ça reflète bien les ambitions du studio sur cet anime : Quelque chose de cool, sans pour autant vouloir être numéro 1 de la saison d’été. C’est donc bien, en corrélation avec l’anime.

Écouter sur OSTream

generiques-v3


qqs-mots-v3

Bon, en lisant tout ça, on doit se dire « Bordel mais ça à l’air cucul à souhait ! ». Effectivement. Sur le papier, on peut se dire que c’est un anime complètement surréaliste, le fait que des ados construisent une fusée, qu’une gamine pilote des engins improbables (#RocketGirl), qu’ils partent dans l’espace en mode YOLO pour sauver un pelo qu’ils ne connaissent même pas… Pelo qui en passant est directeur malgré son jeune âge.

Je vous stoppe tout de suite. Cet anime a deux faces :

  • Un début est un peu WTF à la japonaise comme on aime tant.
  • Une moitié/fin d’anime mature avec des questions/réponses beaucoup plus compliquées qu’on ne le pourrait croire pour un anime visant le publique d’ado.

Je pense que cet anime aurait tout à fait pu être réalisé en version seinen, Mais le public visé est beaucoup moins large $ money money money $. Les personnages auraient été moins attachants pour le jeune public, puisque dans cette version, les jeunes doivent voir leur reflet dans certaines caractéristiques des élèves. Malgré l’esprit innocent qui s’en dégage, on nous livre ici un anime bien plus mature qu’on puisse le croire. On est plongé dans des histoires politiques, de tromperie, de magouille, de problème inter-entreprise, mais aussi extra-entreprise, de famille, d’amitié, d’argent… Savoir si au final la fusée « méga bien de la mort qui tue » sera capable de voler, on s’en moque un peu. Ce qui est intéressant, ce sont tous ces retournement de situations, comment vont faire les élèves pour sauver leur classe ? Est-ce que ce fameux directeur est si méchant qu’il veut le faire croire ? Quelles sont les relations entre les personnages, qui dans les premier abords n’ont pas l’air de se connaitre ?

Je ne vous cache pas que j’ai un peu de mal à exprimer le pourquoi du comment. Cet anime vaut vraiment le coup de le voir au moins une fois. Mais c’est un genre que je n’ai pas l’habitude de regarder, c’était même innovant pour mon cas. Ce n’est pas l’anime du siècle, ni de la saison, mais ces temps-ci on manque de bon produit à regarder, et celui-ci en est un. Donc, faites moi confiance et foncez !

À propos de l'auteur

Ophy

J’aaaaiiiiimmmmeee TORADORAAAAAAAA !!!!!! voila.

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

2 commentaires

  1. KittysCats

    Je dirais même : ça fait un plaisir immense !!! Trop contente de retrouver mon souffre-douleur préféré xD
    Actuellement, je suis à fonds mangas/livres, mais ta critique m’a donné envie de visionner cet anime ;-)

Laisser un commentaire