Critique - Kashimashi ; Girl meets Girl — Camélia Studio

Critique – Kashimashi ; Girl meets Girl

2

Coucou !

Ma chronique sur le « shojo-ai » arrive avec un peu de retard, ne m’en voulez pas, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela est indépendant de ma volonté. En outre, ce n’est point le fait que je devais regarder une série complète pour rédiger la chronique qui m’a retardé, non non, c’est de la faute à Misuzu qui était en vacances et qui ne pouvait pas corriger *tousse, tousse*.

fanarts-v3

Konachan.com - 17393


fiche-technique-v3

Titre : Kashimashi ; Girl meets Girl

Studio : Studio Habari

Année de diffusion : 2006

Format : 12 épisodes de 24 minutes + 1 OAV de 26 minutes

AniFiche


scenario-v3

note+-

Nous allons suivre principalement trois personnages principaux, qui sont Hazumu, Yasuna & Tomari. Les secondaires sont … vraiment très secondaires. L’intrigue commence lorsque Hazumu (un garçon) devient une fille car un vaisseau extra-terrestre lui est rentré dedans (non, pas « rentré dedans » de cette façon, voyons). Donc oui, c’est carrément chelou et on se dit « Mais où est-ce que cela va bien pouvoir nous mener ? ». L’anime mêle en effet trucs « ouat ?? », un humour potache que je n’aime vraiment pas ahah, ainsi que de la romance ! Attardons-nous d’ailleurs là-dessus, puisque cela constitue le cœur de la série.

On apprend en effet, que Yasuna & Tomari sont amoureuses de Hazumu, c’est un homme au départ, ne l’oublions pas ! Le triangle va donc se former avec Hazumu, l’homme devenu femme, Yasuna la fille chétive/timide et Tomari l’athlétique. Oui, les personnages sont stéréotypés et ils ne sont pas les seuls, le déroulement de l’anime en lui-même l’est également (épisode de la plage, épisode du festival, etc.).

Cependant, malgré cela, l’anime arrive à s’en sortir puisqu’il pose des questions intéressantes (même si ses (tentatives de) réponses sont parfois maladroites.) et surtout, il retranscrit très bien les émotions des personnages, c’est vraiment le point clé. Sans cela, je ne pense pas que j’aurais pu l’apprécier. Le changement de sexe de Hazumu, la « maladie » de Yasuna, tout est vraiment très bien orchestré afin de ne pas nous donner envie de lâcher l’anime en cours. Je recommanderais donc sont visionnage sans soucis, car l’évolution de nos protagonistes est intéressante à suivre.


graphisme-v3 note-

Le chara-design n’est pas trop mauvais et les décors sont très bien travaillés. En revanche, l’animation peine sévèrement à mes yeux, même pour un anime de 2006. Je vous laisse voir quelques ambiances avec ces captures d’écrans.


musique-v3 generiques-v3 note-

La bande-son est très minimaliste, mais c’est ce qu’il faut à ce genre d’animes à mon goût. Il y a quelques pistes très jolies, mais ne resteront pas longtemps en tête. Quoiqu’il en soit, elles soutiennent l’intrigue sans l’occulter, ce qui est bien. Par contre je n’aime vraiment pas les génériques que je trouve pauvres et non-travaillés.

OST – écouter sur OSTream

OP

ED


qqs-mots-v3

Bon, clairement, je me suis dis « p***** les e****** de gros b***** ils m’ont refilé le style Shojo/Shonen-Ai » (oui, je suis quelqu’un de violent). Comme il était pour moi hors de question de regarder du Shonen-Ai (oui, j’ai l’esprit fragile malgré tout), je ne voulais pas perdre un point de santé mentale. Je me suis donc tourné vers un Shojo-Ai, le seul que j’avais vu étant Candy Boy, mais déjà chroniqué, je dû me résoudre à en visionner un nouveau (cela dit, j’ai bien aimé Candy Boy). On m’a dit d’essayer celui-ci sur FB, ce que j’ai fait. Finalement pas déçu (bon en même temps j’en attendais tellement peu…), l’histoire nous emmène sans soucis, il est juste regrettable qu’elle soit entachée par des « gags » à deux francs cinquante. Puis franchement… j’aurais tellement aimé une fin à la School Days !

Si vous souhaitez le visionner, faites-vous également l’OAV qui conclut réellement Kashimashi ; Girl meets Girl.

Bises, j’espère que l’on me filera un vrai thème à chroniquer la prochaine fois !

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c'est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d'art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j'espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • À Propos

    Camélia Studio - Association de loi 1901.

    © depuis 2010 - Tous droits réservés.

    Camélia Studio est une association ayant pour but de promouvoir les Arts & la Culture en France.

  • Réseaux sociaux

    Retrouvez la liste de tous nos réseaux sociaux sur :

    cette page

  • Partenaires

Version 9.14 | © depuis 2010 - Camélia Studio - Tous droits réservés | Responsable de publication Esenjin | Notre forum | Nos projets CILA | Haut de page