Critique - Mayo Chiki! — Camélia Studio

Critique – Mayo Chiki!

1

Yohohohooo !

Avec quelques jours de retard, elle arrive finalement là …

Critique – Mayo Chiki!

Mayo.Chiki!.full.721168 Mayo_Chiki_01 4fad22a5b7751

Nombre d’épisodes : 13 de 24 minutes.

Année de première diffusion : 2011

Studio : Feel

Genres : Comédie / Amour & amitié / Ecchi

Liens : AnimeServ / Nautiljon

scénario

L’histoire va nous plonger aux cotés de Kinjirô Sakamachi, un lycéen plutôt normal, à un détail prêt, il a la phobie des filles ! Cela étant du à sa sœur, qui se sert de lui comme punching-ball pour s’entrainer physiquement. Un jour, allant dans les toilettes de son lycée, pour faire sa petite vidange, il va accidentellement découvrir que Subaru Konoe, le majordome de Kanade Suzutsuki, la fille du directeur, est en fait une fille. Les deux filles vont par la suite, lui mener la vie dur, afin que celui-ci garde le secret. Car en effet, si quelqu’un découvre le véritable sexe de Subaru, celle-ci ne pourra prétendre à garder son job de majordome.

Voila le scénario. Pas hyper folichon donc. Il ne faudra pas vous attendre à des trucs de fou de ce coté là. Malgré tous, cela se regarde sans trop rechigner, l’humour & l’ecchi, très présent n’y étant pas pour rien. Les histoires entre les différents protagonistes servant simplement de prétexte, à des quiproquo.

A savoir que l’anime est tiré du manga du même nom.

graphisme

Réussi de ce coté, c’est joli et l’animation ne souffre pas de défauts majeurs. En revanche ce n’est pas bien original, on retrouve cela un peu partout à l’heure actuelle.

musique

Ce n’est pas là encore le gros point fort de l’anime, toutefois ça s’écoute sans saigner des oreilles.

opening

ending

avis général
Un anime qui ne restera pas marqué dans les esprit, cependant, ces 13 épisodes peuvent se regarder agréablement un week-end où il n’y a rien à faire.

« Tu es peut-être mignonne, mais tu restes complètement anormale ! » Kinjirô Sakamachi

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c’est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d’art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j’espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Un commentaire

Laisser un commentaire