Critique - Sword Art Online II — Camélia Studio

Critique – Sword Art Online II

2

Coucou tout le monde !

Je vous avais présenté une critique sur la première saison de SAO lors de sa sortie, je me devais donc de poursuivre avec cette suite, dont la diffusion a pris fin il y a peu. Link Start !

fanarts-v3

by 问题儿童墨

by riwer


fiche-technique-v3

Format : 24 épisodes de 24 minutes

Diffusion : 05 juillet au 20 décembre 2014 (saison été 2014)

Studio d’animation : A-1 Pictures

AniFiche


scenario-v3 note+

Attention, cette partie spoile partiellement les événements de la première saison de l’anime.

Nous retrouvons notre troupe juste à ce qui suit la saison une. Nos adolescents deviennent petit à petit de jeunes adultes. Asuna, sauvé des griffes de Sugō, fait face à quelques difficultés familiales, plus particulièrement avec sa mère. Elle souhaite en effet la faire quitter l’école spéciale dans laquelle elle est (école mise en place spécialement pour les joueurs & joueuses de SAO pour rattraper leur retard), afin de la faire intégrer un établissement plus conventionnel et prestigieux, pour la « gloire » et l’image de la famille. Asuna ne l’accepte pas, car cela induirait de quitter Kirito. Sa mère n’est d’ailleurs pas particulièrement enjouée de cette relation. Kirito, quant à lui, est un petit génie des nouvelles technologies. Il cherche et travaille sur la relation homme/machine.

Mais voilà, il va être démarcher par le gouvernement pour une mission particulière. Il va devoir en effet infiltrer un nouveau VRMMO (Virtual Reality Massive Multijoueur Online, jeu en ligne massivement multijoueurs dans lequel le joueur est totalement immergé, que ce soit la vue, le touché, l’odorat, le goût ou l’ouïe) nommé Gun Gale Online (GGO), dans lequel quelqu’un arriverait à tuer un avatar, tout en répercutant cette mort sur le joueur réel.

J’ai trouvé ce premier arc moyennement intéressant, un peu comme le second de la saison une. Il permet d’introduire le personnage de Sinon, qui malheureusement ne servira pas grand chose à l’intrigue, si ce n’est agrandir le harem de Kirito. C’est bien dommage. Cette affaire réglée, nous arriverons à l’arc suivant, qui se centre principalement sur Asuna, ce qui est vraiment plaisant, ça change un peu et permet à l’anime de se renouveler légèrement.

Cet arc-ci d’ailleurs rappellera peut-être plus le tout premier de l’anime, étant plus porté sur le sentimental et la dureté/injustice de la mort. Asuna va en effet rencontrer Yūki, une joueuse particulièrement talentueuse. Cette dernière lui demandera de rejoindre sa petite guilde, afin d’être les premiers à tuer un certain boss, ce qui leur permettra d’avoir leurs noms inscrit sur une dalle prévue à cet effet. Elle finira par vite accepter et se mêler à ces jeunes gens particuliers.

Asuna apprendra par la suite, qu’ils sont tous malades, très gravement malades pour certains. Yūki souffre en effet depuis son plus jeune âge d’une maladie qui la condamne, ce qui l’a amenée à littéralement vivre pendant plusieurs année dans divers VRMMO.

Ce second arc est particulièrement touchant. Encore une fois, le rythme de l’anime qui suit le LN est assez particulier. On sent que l’auteur à plein d’idées et souhaite parler de choses diverses & variées qu’il aime, mais celui-ci le fait un peu maladroitement, mais A-1 Pictures saura avec son talent rendre cela à merveille encore une fois. J’étais plutôt satisfait de la première saison dans son ensemble et le suit resté avec celle-ci. L’histoire a pu prendre un léger bol d’air frais en se concentrant sur Asuna (Kirito est relégué au second plan) et les frissons du début de la série ressurgirent en partie. L’anime arrive encore une fois à s’adresser à un public large, sans racolage « fanservice-culotte » en restant concentré sur ces propos.


graphisme-v3

note+

Cette fois aussi, nous avons droit à des paysages vraiment très jolis avec de superbe effets lumineux. L’animation reste toujours de bonne facture et l’on se régale à visionner cela. On notera peut-être seulement le manque de diversité.


musique-v3 note+-

Là aussi c’est toujours bon avec Yoshikazu Iwanami en tant que directeur son & Yuki Kajiura à la composition musicale. On reste dans les mêmes thèmes et de nouveaux titres font leur apparition.

OST – écouter sur OSTream

generiques-v3 note+-

OP 1 / IGNITE interprété par Aoi Eir.

OP 2 / courage interprété par Tomatsu Haruka.

ED 1 / Startear interprété par Haruna Luna.

ED 2 / No More Time Machine interprété par LiSA.

ED 3 / Shirushi interprété par LiSA.


qqs-mots-v3

Si vous aviez aimé la S1, n’hésitez pas pour visionner la S2. Vous n’avez pas aimé la S1 ? Faites-un effort avec la S2, peut-être votre regard changera. Vous n’avez visionné ni l’une ni l’autre ? N’attendez plus ! SAO aborde vraiment des sujets très intéressants et arrive à les exposer correctement grâce à un très beau travail de son studio d’animation.

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c'est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d'art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j'espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

2 commentaires

  1. Madame Poulpe

    J’avais adoré le premier Arc de la S1, détesté le deuxième. Du coup, j’ai pas été chaude pour regarder la S2. Un ami m’a résumé le truc et ça n’avait pas l’air mieux… Mais je devrais peut être faire un effort du coup. :3

Laisser un commentaire

  • À Propos

    Camélia Studio - Association de loi 1901.

    © depuis 2010 - Tous droits réservés.

    Camélia Studio est une association ayant pour but de promouvoir les Arts & la Culture en France.

  • Réseaux sociaux

    Retrouvez la liste de tous nos réseaux sociaux sur :

    cette page

  • Partenaires

Version 9.14 | © depuis 2010 - Camélia Studio - Tous droits réservés | Responsable de publication Esenjin | Notre forum | Nos projets CILA | Haut de page