Critique - Tengen Toppa Gurren-Lagann ; de l'over9000 en barre ! — Camélia Studio

Critique – Tengen Toppa Gurren-Lagann ; de l’over9000 en barre !

0

Ya, ya, ya, YAAAAAAH !

En cette belle journée, je vais vous parler, pour ce thème « Aventure », de l’un des meilleurs animes qu’il m’ait été donné de visionner, j’ai nommé, l’excellent, le magnifique, le sublime, l’incontournable, l’indétrônable, le merveilleux… Tengen Toppa Gurren-Lagann ! Sorti des studios de Gainax en 2007, il comporte 27 épisodes de pur génie !

fanarts-v3

by tobineko mikazuki

by haru3173 (5)


fiche-technique-v3

Titre : Tengen Toppa Gurren-Lagann

Studio d’animation : Gainax

Diffusion : du 01 avril au 30 septembre 2007

Format : 27 épisodes de 24 minutes

AniFiche


scenario-v3 note++

Aaaah, TTGL, il y a tellement à dire dessus. Je vais essayer de ne pas trop me disperser et rester sur l’essentiel. L’anime se divise en deux arcs bien distincts. Dans le premier, nous sommes avec Simon & Kamina, deux amis qui se considèrent comme des frères. Ils vivent dans un petit village sous terre, dont la règle absolue est de ne pas chercher à sortir vers la surface. Kamina est le « grand frère » protecteur, disjoncté, survolté et plein de rêves. Il souhaite aller à la surface, sortir de ce trou et découvrir de grands espaces et, accessoirement, marcher sur les traces de son père. Simon est plus calme, réservé et surtout peureux. Il n’ose pas grand chose mais admire et a totalement confiance en Kamina. Cette confiance est d’ailleurs réciproque et pilier très important du scénario.

Nous sommes donc dans un futur très lointain, où l’humanité est réduite à vivre sous terre, dans différents villages disséminés ici & là, n’ayant bien entendu aucune communication les uns avec les autres. Très pauvres, ils sont également soumis à des tremblements de terre très fréquents, les mettant bien à mal. L’organisation politique de ces petits villages mériterait bien un paragraphe complet, mais arrêtons nous ici. Forcé de creuser pour agrandir le village, Simon découvrit un pendentif enfoui en forme de spirale, ainsi qu’un étrange visage mécanisé.

C’est à ce moment, qu’un monstre mécanique apparaît dans le village en venant de la surface, prouvant ainsi l’existence de cette dernière et du ciel. Yoko, une jeune fille d’un village de résistants à la surface arrive au même moment pour les aider à défendre le village et tuer cette étrange créature, appelée « Ganmen ». Il se trouve que le collier qu’a trouvé Simon auparavant est une clef et, que ce dernier peut activer l’étrange visage découvert avec, qui n’est autre qu’un « Ganmen ». À l’aide de ce dernier, ils arriveront à le vaincre, ainsi qu’à atteindre la surface, ce qui leur permettra d’admirer le ciel pour la première fois.

Après ces événements, la jolie Yoko apprendra à nos deux jeunes hommes, la réalité sur le monde. Celle-ci bien cruelle, puisque la Terre à sa surface, est envahi de « Ganmen » (piloté par des créatures appelées « Beastmen »), ayant pour unique mot d’ordre, de tuer tous les humains qui essaieraient de sortir de sous-terre. Kamina nommera le « Ganmen » de Simon « Lagann » et, celui qu’il trouvera pas la suite « Gurren ». Ils vont former le Gurren-dan, afin de commencer leur combat contre l’empire de Lord Génome, aussi appelé le « Roi Spirale », qui dirige ce monde et cherche à confiner les humains dans les souterrains.

Pour le second arc, bien qu’extrêmement intéressant, il passera à la trappe sur cet article, car en parler forcerait à dévoiler la fin de l’arc 1, ce qui gâcherait tout plaisir de son visionnage. Je suis prêt en revanche à en parler dans les commentaires, je vous demanderai simplement de ne pas oublier les balises « [ spoiler ] [ / spoiler ] » (sans les espaces bien entendu), si vous parlez du second arc. Merci.

Tengen Toppa Gurren-Lagann, est un anime fort. Il arrive, avec brio, à lier à la fois du n’importe-quoi démesuré de part en part (sur la fin, on a des vaisseaux spatiaux qui font la taille d’une galaxie !!), avec une histoire qui est pourtant profondément riche, intéressante et, surtout, très intelligente. Non content de nous traiter, avec une grande réussite, des points classiques comme l’amitié ou l’amour, il sera également question de géo-politique assez poussée, ou de questionnements importants sur la vie ou encore les valeurs ou la morale, pour ne citer qu’eux.

L’anime nous fait réfléchir sur ce monde, ses habitants, mais également sur nous-même et notre propre univers. Malgré de l’humour présent, ses propos ne se perdent pas et, gagneront même en intensité au fur et à mesure que l’intrigue se dévoile. L’histoire arrive à lier différents genres, sans paraître « fouillis », ce qui n’est pas donné, à tout le monde. On a enfin ici, du gros potentiel exploité à fond et j’ai beaucoup de mal à trouver quelque chose de réellement négatif dans cette histoire.

Il assume totalement ce coté « bourrin foutrement wtf ?! », savamment marié à un récit puissant. On regrettera peut-être le fait que la plupart des personnages secondaires ne sont pas traités à leur maximum, mais pour du 27 épisodes était-ce vraiment possible de faire plus ?

TTGL peut être visionner à divers degrés. D’abord, comme un simple divertissement, un gamin ne pourra que s’extasier devant ces mecha de plus en plus « ouffissime », tandis qu’un adulte pourra pleinement apprécier les enjeux graves abordés, ainsi que les questions philosophiques nombreuses. Pour petits & grands, foncer dessus sans hésiter ne serait-ce qu’une seconde, je vous donne ma parole que vous ne serez point déçu.


graphisme-v3 note++

Au risque de paraitre redondant, ça déchire ! Visuellement, il est difficile de nier la beauté de la chose (bien qu’en bluray, ce serait infiniment mieux). Le cadrage est judicieux, les plans bien pensés, les couleurs et la lumière utilisées à bon escient. Couplez cela à une animation monstrueuse, dans des scènes d’actions qui vous déchireront la rétine de jouissance, je vous vois déjà gesticuler dans votre lit, dans tous les sens, vivant totalement le récit aux cotés des personnages…


musique-v3 note++

Là encore, un magnifique travail d’effectué. Des pistes travaillées pour accompagner au mieux, chaque moment de l’intrigue. Sans déconner, écoutez-moi ça. Vos oreilles en redemanderons. Je trouve personnellement que c’est l’une des plus belles B.O. qui soient, avec celles de Card Captor Sakura & Samourai Champloo. Vous avez droit à plusieurs dizaines de titres qui vous resteront en tête de longs moments.

OST – écouter sur OSTream

generiques-v3 note++

Une tuerie ! Je trouve juste dommage qu’il n’y ai qu’un seul générique d’intro, un pour chaque arc aurait été bienvenu.

OP – Interprète : Nakagawa Shoko. Paroles : meg rock.

ED 1 –Interprète : High Voltage.

ED 2 – Interprète : Nakagawa Shoko. Paroles : meg rock.

ED 3 – Interprète : Afromania.


qqs-mots-v3

À coup sûr un chef d’œuvre ! Une œuvre absolument splendide que l’on se doit de voir au moins une fois dans sa vie. C’est quelque chose comme on en fait peu, une perle rare qu’il faut choyer et en même temps se délecter. Il joue beaucoup sur les sentiments et les émotions, ce qui doit certainement se ressentir à la lecture de mes quelques lignes dessus. Tengen Toppa Gurren-Lagann, ÇA VOUS PREND AUX TRIPES ET C’EST TOUT ! Ça se vit plus que ça ne se regarde !

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c’est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d’art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j’espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire