Danganronpa : Trigger Happy Havoc — Camélia Studio

Danganronpa : Trigger Happy Havoc

0

DG-Header

Chères lectrices et chers lecteurs,

Détenteur d’une PS Vita, j’y ai longtemps déploré l’absence de titres vraiment intéressants. « Danganronpa : Trigger Happy Havoc » est une perle vidéo-ludique que j’ai découverte un peu par hasard et qui m’a en partie réconcilié avec la console de Sony. Développé et édité par Spike Chunsoft, il s’agit d’un visual-novel qui nous plonge au cœur de Hope’s Peak Academy, un lycée où sont rassemblés les meilleurs « Espoirs » du Japon.

DG-Img00

Piégé dans la prestigieuse école pour d’obscures raisons, chaque étudiant justifie sa présence au sein de l’élite par un talent hors du commun. Chacun d’eux se voit donc attribuer un titre bien spécifique tel que « l’Ultime Pop Idole », « l’Ultime Médium » et bien d’autres encore…

DG-Img01

Makoto Naegi, le protagoniste de l’histoire, est un cas un peu particulier : il ne doit son admission qu’au hasard. En effet, c’est au travers d’une loterie nationale, organisée par l’établissement, qu’il a été sélectionné pour intégrer Hope’s Peak Academy, lui octroyant de ce fait le titre « d’Ultime Chanceux ».

Dirigée par son insolite directeur : Monokuma ( un ours en peluche !), l’école est coupée du monde extérieur mais offre pourtant à ses étudiants toutes les infrastructures nécessaires pour y mener une vie épanouie et sereine.

DG-Img04 DG-Img02

Toutefois, s’il y avait en vous un irrépressible besoin de liberté ? Une raison pour laquelle il vous faudrait quitter l’établissement à tout prix. Que seriez-vous prêts à faire ? Seriez-vous prêts à tout ? Même… à tuer ?

DG-Img03

En effet, c’est là le choix macabre qui leur est donné. Celui qui parviendra à commettre son méfait sans être démasqué lors du « procès scolaire », sera « diplômé » et pourra alors quitter Hope’s Peak Academy au prix de la vie de ses camarades.

DG-Img05

A travers un scénario immersif mélangeant à la fois comique et tragique, le visual-novel jongle entre les phases d’investigations durant lesquelles il sera nécessaire de récolter un maximum d’indices, et les phases de procès où il incombera au joueur d’analyser les faits en distinguant le vrai du faux afin de faire éclater la vérité…

Captivant à souhait, j’ai pris un réel plaisir à découvrir la licence Danganronpa. Si vous êtes fans du genre thriller/enquête, je ne peux que vous le conseiller. Il faudra toutefois maitriser un minimum la langue de Shakespeare pour profiter pleinement de l’histoire car à ce jour, il n’y a malheureusement pas de traduction française.

À propos de l'auteur

Lord Shi-Woon

Ici Lord, « petite main » pour le Mag'zine dans la rubrique Soleil Levant, on m'exploite 48h par jour (oui, oui c'est possible !). La preuve : on m'avait averti que le taff serait rude. Or, un homme averti en vaut deux. Donc 2*24... vous me suivez ?

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire