Dofus livre 1 ; Julith ou le talent français — Camélia Studio

Dofus livre 1 ; Julith ou le talent français

0

Salut tout le monde !

Aujourd’hui, je me dois de vous parler du dernier long-métrage que j’ai visionné au cinéma. Comme l’indique le titre, j’ai été jeter un œil sur Dofus le film – livre 1 ; Julith. Sortie des mains de notre petit studio français qu’est Ankama, ce long-métrage de près de deux heures envoie du lourd.

par Xavier Houssin ; Xa

par Xavier Houssin ; Xa

Fan du jeu depuis bien plus d’une dizaine d’années, je dois vous avouer que j’étais vraiment excité de le voir, d’autant plus après les deux saisons de la série animée Wakfu, qui s’imposait déjà bien. Je dois dire que je n’ai pas été déçu.

tumblr_o1m588ayDI1see7ilo1_500

L’histoire du film Dofus nous raconte l’enfance de Joris, avec Kerubim et son amie Lilotte. Des paisibles jours passés dans la ville de Bonta, chamboulés par l’arrivée de Julith, surnommée « La Bouchère », qui a autrefois essayé de raser cette ville de la carte. Elle essaie de retrouver les pouvoirs incommensurables du Dofus Ébène, un œuf de dragon primordial.

443374

Nous avons droit à une très belle histoire, qui aborde des thèmes comme la famille, l’amitié ou encore la mort. Loin d’être réservé aux joueurs du MMO Dofus, ce film s’adresse vraiment à tout le monde, petits et grands, fans de l’univers ou néophytes, chacun y trouvera son compte et passera un moment plaisant. C’est d’ailleurs l’une des forces du récit, il parlera à toutes & tous et, peut même servir d’introduction à l’univers d’Ankama pour les non-initiés.

Visuellement parlant, on retrouve bien la patte de notre studio favori. C’est – putain – de – beau. Si vous trouviez la série Wakfu superbe, sachez que la barre a été ici relevée de plus d’un cran, mes amis ! Le travail est soigné à l’excès et l’animation est stupéfiante, bluffante, époustouflante !

Si cette petite galerie ne vous suffit pas, j’ai réussi à vous dénicher quelques gif. À vous de juger, mais je doute que vous puissiez dire autre chose que du bien de cette animation.

tumblr_o017u69k191si5iy0o7_400

tumblr_o017u69k191si5iy0o9_400

Bien entendu, un film n’est rien sans sa bande-son, et là, je dois dire que la B.O. du film Dofus est ce qui m’a le plus stupéfait. Elle est juste monumentale. C’est un orgasme sonore, qui arrive à transcender les scènes se déroulant devant nos yeux. J’en ai eu des frissons de la première à la dernière seconde. Et comme le monde est bien fait, vous pouvez l’écouter sur Deezer !

Si avec ces arguments et ces exemples, je n’ai pas réussi à vous convaincre d’aller au plus vite, dans votre cinéma le plus proche, visionner Dofus le film – livre 10 ; Julith, alors votre cas est incurable.

Je suis vraiment heureux de pouvoir constater que le cinéma français -de qualité- n’est pas mort, ce long-métrage nous le démontre bien.

source : twitter.com/LunaMinwyr/status/696446519029972992

source : twitter.com/LunaMinwyr/status/696446519029972992

n.b. : vous pouvez voir des artworks de la conception du film par ici http://ntamak.tumblr.com/

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c'est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d'art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j'espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire