Le WebRTC — Camélia Studio

Le WebRTC

0

           Chères lectrices, chers lecteurs,

Si vous êtes intéressés par les nouvelles technologies de l’information et de la communication, la tendance WebRTC n’a pas dû vous échapper.

WebRTC (« Communication en Temps Réel pour le Web ») est un ensemble structuré de composants logiciels (framework), permettant l’établissement de communication audio et vidéo en temps réel entre plusieurs navigateurs. Que vous utilisiez un terminal fixe ou mobile, un navigateur Web sera tout ce dont vous aurez besoin pour communiquer avec vos interlocuteurs via un service en ligne, aucune installation de client lourd n’est requise : WebRTC se veut simple d’utilisation, il suffit d’un lien hypertexte (éventuellement de créer un compte) pour s’y connecter.

Sample01Sample02

La technologie se base sur des API (Interface de Programmation d’Application) JavaScript qui implémentent nativement les fonctionnalités suivantes :

  • GetUserMedia (Accès à la webcam et/ou au micro) : Activation/Désactivation des périphériques webcam et microphone.
  • PeerConnection (Envoi et réception des flux multimédia audio/vidéo) : Communications audio et/ou vidéo.
  • DataChannels (Envoi et réception des flux de données, non audio/vidéo) :Messagerie instantanée et transfert de fichiers.
WebRTC_Architecture

WebRTC – Architecture globale

Le principe de fonctionnement de WebRTC se décompose en deux parties :

  • Établissement de la connexion :

La connexion initiale entre les pairs repose sur un serveur d’application. Dans un premier temps, chaque pair envoie ses paramètres de connexion au serveur, qui se chargera alors de la coordination et de la création d’un canal de communication entre les participants.

  • Communication avec un pair : Une fois la connexion établie, tous les flux de données transitent de pair-à-pair, sans intermédiaire.
WebRTC_triangle.png

WebRTC – Schéma de communication entre deux pairs

Soutenu au sein du W3C (Word Wide Web Consortium) par des géants du web comme Google, Mozilla et Opera, les premières ébauches du WebRTC remontent à mai 2011 et font suite à la création d’un groupe de travail dédié au sein de l’IETF (Internet Engineering Task Force). La collaboration entre ces deux organismes vise à créer un standard Internet pour WebRTC permettant d’assurer la compatibilité avec les technologies du Web.

Aujourd’hui, les navigateurs Chrome, Mozilla et Opera sont d’ores et déjà compatibles avec WebRTC sur les récentes mises à jour. Mais cette compatibilité est encore très inégale, Internet Explorer et Safari trainent encore du pied, accusant des problèmes de performance ou de standards historiques.

BrowserCompatibility

WebRTC – Compatibilité selon les versions de navigateur

Malgré cela, le WebRTC gagne en maturité et tend à devenir un standard du web, mettant à disposition des fonctionnalités audio/visioconférence, alliant à la fois simplicité et performance. Au vu de la recrudescence des solutions SaaS (Software As A Service) autour de cette technologie, il y a fort à parier qu’il s’agit d’un atout sur lequel il faudra compter dans les années à venir !

À propos de l'auteur

Lord Shi-Woon

Ici Lord, « petite main » pour le Mag’zine dans la rubrique Soleil Levant, on m’exploite 48h par jour (oui, oui c’est possible !). La preuve : on m’avait averti que le taff serait rude. Or, un homme averti en vaut deux. Donc 2*24… vous me suivez ?

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire