œuvre

Mes œuvres favorites [1/3]

0

Bonjour !

Dans ce premier article, qui s’inscrit dans une série de trois, je vais vous parler d’œuvres qui m’ont particulièrement plu et marqué, en tentant de vous expliquer pourquoi elles ont provoqué en moi tant d’émotions. Chaque article sera divisé en trois catégories contenant chacune deux œuvres qui, à mes yeux,  sont remarquables. J’attends bien sûr de vous de commenter l’article, en me faisant partager vos œuvres fétiches et pourquoi elles le sont !

Manga

Fullmetal Alchemist | Hiromu Arakawa

Artiste : つくだ [source]

On commence avec une œuvre particulièrement forte, il n’est pas trop de dire qu’elle a changé ma vie. FMA, de Hiromu Arakawa donc, est un manga que j’ai découvert dans ma jeunesse. Enfin, il serait plus exact de dire que j’ai découvert l’anime sur Canal+ au préalable. Ce dernier m’a donné envie de m’intéresser à la version papier. Et c’est donc ce manga, qui m’aura rendu curieux de toute la culture nippone. Il aura été un véritable déclencheur, qui fait que je m’intéresse encore aujourd’hui à cela.Ses points forts sont bien entendu son histoire, particulièrement intense et bien écrite, mais aussi ses personnages, attachants et entiers, le tout dans un univers particulièrement riche. Il ne faut pas non plus oublier le coup de crayon de l’artiste, qui sublime la narration. Les thématiques variées qu’il aborde, comme le deuil, la guerre ou encore la famille, sont toutes écrites avec une justesse qui vous donnera des frissons. Il s’agit là d’une œuvre très complète et qui ne se perd pas. J’ai ri et pleuré, été joyeux et déprimé à la fois, en lisant le périple des frères Elric.

Je recommande notamment cette lecture aux non-initiés du genre. Je pense que c’est un bon moyen de débuter, l’histoire parlera à tout le monde et chacun arrivera à s’identifier à des personnages. Par ailleurs, cela peut sembler anodin, mais les noms originaux des personnages sont à consonance occidentale, ce qui, mine de rien, enlève une barrière qui peut en rebuter certains. Il n’est forcément pas aisé de se souvenir des personnages, et donc de s’y attacher, lorsque l’on a du mal à retenir quelque chose d’aussi basique que son nom. À titre personnel, j’ai énormément de difficultés à retenir les prénoms et cela m’a permis d’avoir une épine de moins dans le pied.

J’espère que je vous aurais convaincu de lire (ou relire) Fullmetal Alchemist. Si cela ne suffit pas, ce qui est normal, il y a tant à dire dessus, je vous encourage à jeter un œil au dossier que l’ami Gaeko a écrit dans le Mag’zine #19 !


Lire la suite de l’article sur le site source

Cet article fait partie de nos affiliés. En savoir plus sur eux ?

À propos de l'auteur

Esenjin

Salut ! Moi c'est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d'art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j'espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Les commentaires sont désactivés.

  • À Propos

    Camélia Studio - Association de loi 1901.

    © depuis 2010 - Tous droits réservés.

    Camélia Studio est une association ayant pour but de promouvoir les Arts & la Culture en France.

  • Réseaux sociaux

    Retrouvez la liste de tous nos réseaux sociaux sur :

    cette page

  • Partenaires

Version 9.15 | © depuis 2010 - Camélia Studio - Tous droits réservés | Responsable de publication Esenjin | Notre forum | Nos projets CILA | Haut de page