Le nouveau phénomène au Japon : les marshmallow girls — Camélia Studio

Le nouveau phénomène au Japon : les marshmallow girls

0

LaFarfa_japan_plussize3Le Japon est un pays particulièrement fort avec ses préceptes et leurs jugements : une fille ronde, sans être grosse, est souvent très critiquée ou moquée, car la beauté passe par des silhouettes maigres – chez nous aussi, bien évidemment, mais cela fait quelques temps que des femmes, et même des marques, se battent pour normaliser le corps dit « banal ». Il existe une réelle pression à être dans la norme chez les nipponnes, et le moindre kilo en plus, même à peine visible, vaudra une remarque pour se reprendre en main. Il y a bien des choses à faire avancer sur l’acceptation des corps féminins…

C’est dans ce concept (très simplifié, ne m’en voulez pas) qu’apparaissent les marshmallow girls : comme des super héroïnes, elles affirment leurs valeurs et leurs rondeurs. Des magazines spécialisés dans les grandes tailles, où elles posent et se montrent, existent au Japon, comme La Farfa. Il existe même un groupe d’idoles « chubby », Chubbiness ! Ce groupe reste cependant dans les rondeurs légères, ce qui n’en fait pas une exemple ultime comparé à certains mannequins comme  Goto Seina ou Nao Pappa.

 

なんか写り込んでた…

Une photo publiée par Cheese in Nao (@naopappa) le

 

Ce mouvement commence à se faire entendre, de nombreux blogs relatant le sujet ou partageant simplement des photos d’images rondes. Les poseuses nippones arborent des sourires décomplexés et adorables, malgré toutes les insultes dont elles sont victimes – ce qui arrive bien souvent lorsque l’on expose sur le net sans rentrer dans les standards des autres. Bien que le terme de marshmallow girls tend à se normaliser, il est bien sûr très controversé par de nombreux internautes jugeant qu’une « fille grosse, c’est juste une fille grosse ». Une vision assez réductrice (c’est pas la taille qui compte, comme on dit !).

b90f7ee49e4ffcd02212a1be0332d89fDe nombreuses femmes apprécient cependant ce terme et se déclarent assez excitées à l’idée de voir ce mouvement se démocratiser, sans pour autant s’y identifier, ce qui démontre une véritable volonté des Japonaises de faire évoluer les mentalités vers une acceptation totale du corps.
Le Japan Times annonçait : « Nous ne promouvons pas le fait de perdre ou de gagner du poids, parce qu’il existe des femmes sensuelles peu importe leur tour de taille. Notre vision des choses est que chacun ne devrait pas se définir en fonction des vêtements qu’ils portent. »
Un discours encourageant pour tout le monde.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez admirer des modèles de La farfa en plein photoshoot sur Youtube.

 

Sources : Japan Today, Pouch, Daily dot

À propos de l'auteur

Madame Poulpe

Je suis une Poulpe assoiffée de connaissances ! (*´▽`*)
J’ai une passion particulière pour la Japanimation, l’imaginaire érotique japonais et les jeux vidéos, du RPG classique au visual novel. Je me lance en tant que débutante newbie dans l’écriture pour partager mes passions.

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire