Un petit tour au théâtre ? Les Monologues du Vagin... — Camélia Studio

Un petit tour au théâtre ? Les Monologues du Vagin…

0

Dans le dernier numéro du Mag’zine, j’avais évoqué mon « truc du mois » version théâtre. Pour vous faire encore plus envie, je vais tenter de vous donner, ici, les bonnes motivations pour aller voir les Monologues du Vagin

ENSLER_11056_2X3Z0033-300x200Eve Ensler, l’auteur de cette pièce, n’est pas une simple féministe, même si elle défend depuis longtemps la cause des femmes. Auteur engagé, mais dans le bon sens, elle a interviewé plus de 200 femmes sur leur sexualité, avant d’en faire un condensé, fort, puissant même, éminemment drôle et émouvant à la fois  : Les Monologues du Vagin.

Vagin ! Soit cela vous choque, soit cela vous émoustille, mais savez-vous seulement ce que ce petit mot de cinq lettres renferme ? Et je ne parle pas qu’à vous, Messieurs ! Oui, à vous aussi, Mesdemoiselles et dames ! Mais peut-être vous laisse-t-il indifférent(e) ? À d’autres ! Longtemps tabou, ce mot suscite encore bien des frissons (dégoût chez les prudes, convoitise chez les pervers et toute une palette de nuances émotionnelles et sensorielles chez les autres).

Dans les Monologues du Vagin, Eve Ensler, et les comédiennes qui interprètent sa pièce, vous feront vivre toutes ces émotions. En déliant les langues, de la version la plus crue et sans voile d’une femme se racontant à « l’atelier du vagin » (poétique s’il en est), à la version allégorique de l’horrible viol d’une jeune fille pendant la guerre (poignant), en passant par l’évocation « drôlatique » d’une femme-fontaine dont « la cave  est fermée depuis longtemps », Eve Ensler vous fera passer du rire aux larmes, pour vous emporter à nouveau dans le fou rire. Et tout y passe ! Des différents « petits noms » donné au vagin (et il y en a un paquet, moi je vous le dis !), aux témoignages les plus divers et variés, comme la simulation d’un orgasme (jouissif et cocasse !) ou la fameuse visite chez le gynécologue (ça sent le vécu ! Il n’est même pas nécessaire de jouer, chacune s’y reconnaîtra, mais c’est plus drôle sur scène).

Cependant, cette pièce n’est pas féministe en diable, du moins au sens où on l’entend de nos jours. Si elle se veut engagée, ce n’est pas pour prôner la dominance des femmes, mais bien pour les défendre contre toutes formes de violence. Elle aborde à cœur ouvert la sexualité féminine et en parle sans faux semblants, mais parfois avec beaucoup de poésie. Les hommes y sont également mis à l’honneur, pas tous car certains commettent bien des violences, mais bien ceux qui le méritent, comme les passionnés (Vous appelez-vous Paul ?) ou les attentifs.

Cette pièce, créée en 1996, a été présentée pour la première fois à Broadway. Depuis, elle a été traduite et adaptée en 50 langues dans près de 130 pays. La première représentation en France, en juin 2000, des Monologues du Vagin a eu lieu au Théâtre Fontaine, à Paris, avec à l’affiche Fanny Cottençon, seule à avoir osé jouer. En effet, la productrice a eu beaucoup de mal à l’époque à mettre en place ce projet. Depuis, le «trio de rôles » (adaptation préférée de Eve) a été repris par nombre de comédiennes, à Paris, dans différents théâtre pendant plus de 10 ans, mais aussi en tournée provinciale. La grande Micheline Dax a d’ailleurs joué pendant 6 mois les Monologues, même si, de son propre aveu, il lui a fallu 6 ans pour accepter de voir jouer la pièce, qu’elle appelait « les monologues du machin ».

1409910068Les Monologues du Vagin sont représentés depuis 2006, au Café-Théâtre des 3T, à Toulouse, selon une  adaptation et mise en scène de Dominique Deschamps, et interprétés actuellement en alternance par Patricia Karim, Sara Perrin Saric, Louise Boudevin, Marie Dillies, Stéphanie Villanti et Elsa Maure. Cette pièce qui a longtemps suscité controverse (et peut-être encore maintenant) est devenue un incontournable de la cause féminine, mais vous pouvez aussi aller la voir juste pour passer une excellente soirée : drôle, parfois crue, émouvante, hilarante, instructive. A partager en couple, entre amis ou même en famille !

Alors si vous êtes du Sud-Ouest, ou de passage à Toulouse, allez faire un petit tour le samedi soir au théâtre ! Sinon, je suis sûre que vous pourrez trouver une autre adaptation près de chez vous…

 

À propos de l'auteur

KittysCats

Tricoteuse de chiffres IRL. Garde du Mag'zine. Accessoirement Petite Main. Phrase fétiche : « Puissiez-vous vivre des moments intéressants »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire