Préméditation ou Before the Fact : Aimer n’a jamais empêché de tuer — Camélia Studio

Préméditation ou Before the Fact : Aimer n’a jamais empêché de tuer

0

Peinture de Christian Scha, intitulé “Sonia” présent en couverture de l’édition folio de Complicité

Qu’on apprécie ou non le genre policier, qu’on ait un goût avisé pour le meurtre, ses assassins ou ses victimes, il est difficile de contester son omniprésence dans notre vie. Les séries policières qui pullulent sur nos écrans de télévision sont la manifestation la plus évidente de cette omniprésence. On pensera également aux journaux télévisés ou papiers qui collectent avec une gravité toujours glaciale chacun des dérapages de notre formidable société d’êtres civilisés mais aussi aux romans et jeux vidéos ou encore aux téléfilms sur Hercule Poirot ou Sherlock et patati et patata… (oui cette expression mérite d’être encore utilisé aujourd’hui)

Il y a cependant un cas, moins courant, que peu d’entre vous, chers lecteurs, ont pu connaitre au cours de leur vie. Qui parmi vous peu attester avoir été un des figurants d’une enquête policière, d’un drame ou la vie est en jeu, ou le mal s’incarne dans une personne l’espace d’un instant ? Ne répondez pas si vous faites parti des criminels.

Le roman dont il est question aujourd’hui ne vous rendra coupable d’aucun crime. Il ne vous y invitera pas non plus mais vous plongera plus qu’aucun autre dans l’intimité de cette relation froide et charnelle qui lie un assassin à sa victime, qui dès la première ligne vous met face à un anti-climatique et inévitable compte à rebours jusqu’à la mort.


Lire la suite de l’article sur le site source

Cet article fait partie de nos affiliés. En savoir plus sur eux ?

À propos de l'auteur

Vaikarona

Un site de chroniqueurs séduisants et fantastiques qui cherchent ici à répandre une doctrine sauvage et fière sur les médias, comme des armes de manipulation de l’esprit par l’esprit. Nous répandons notre avis comme des amendements incontestables de notre science et prônons la conquête du monde.

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Les commentaires sont désactivés.