Premiers regards sur les animes de l’hiver 2020

Premiers regards sur les animes de l’hiver 2020

0

Comme annoncé dans mon précédent billet, je débute en douceur cette nouvelle année avec un petit article sur quelques animes que je vais suivre cette saison. Pour la plupart j’ai vu seulement le premier épisode, ou le second quand c’était possible. Globalement je suis plutôt content des séries de cet hiver, en plus de mes attentes perso (Asteroid in Love, Keep Your Hands Off Eizouken!) j’ai encore eu droit à mon lot d’agréables surprises (tout particulièrement Bofuri). Des impressions positives que je vais à présent vous partager !

Asteroid in Love

12 épisodes | Crunchyroll | Doga Kobo

Mira a toujours rêvé de faire partie d’un club d’astronomie une fois au lycée. Cette passion pour les astres date du jour où quelqu’un lui avait promis de découvrir de nouveaux astéroïdes, lorsqu’elle était plus jeune. Mais le lycée qu’elle vient d’intégrer a supprimé son club d’astronomie un an plus tôt et Mira doit se résoudre à fréquenter le club des sciences de la vie et de la terre.

Crunchyroll

Après une année 2019 marquée par la presque absence de titres Manga Time Kirara (même si leur seul titre fut l’un des tous meilleurs de ces dernières années), 2020 semble mieux partir pour les magazines de Hobunsha. Rien qu’au printemps prochain nous serons garni de deux adaptations en même temps, ‌Houkago Teibou Nisshi (centré autour d’un club de pêche) et ‌Tamayomi (un club de baseball). Mais leur rentrée commence dès cet hiver avec Asteroid in Love, basée cette fois sur l’astronomie (et des sciences de la vie et de la terre pour certaines raisons).

Le titre propose quelque chose de très classique dans son genre, avec donc une panoplie de filles moe faisant une activité spécifique, le tout saupoudré d’une (bonne) dose de yuri. De part la thématique du club, l’astronomie et la géologie, on a rapidement droit à de sympathiques sorties en plein air et surtout de nuit, avec un joli ciel étoilé. Là-dessus faut reconnaitre que le staff a fait un joli travail, ayant notamment fait appel à Norifumi NAKAMURA de studio Naya, qui a déjà travaillé sur un paquet de trucs bien jolis (le film Cowboy Bebop, I Want to Eat your Pancreas, Soul Eater…). D’ailleurs, on retrouve ici du staff connu pour les amateurs de Manga Time Kirara. À commencer par le studio, Doga Kobo, qui a déjà adapté un bon nombre de leurs séries (New Game, Sansha Sanyou ou le meilleur de tous Anima Yell!). On retrouve ainsi comme réalisateur celui de Wataten (qui était joliment réalisé malgré certains “défauts” conceptuels), Daisuke Hiramaki, ou encore Jun YAMAZAKI à la fois au Chara Design et à la direction de l’animation, ce qu’il avait déjà fait pour le joli Sansha Sanyou.

Sinon le club se compose d’une sympathique bande, même si je n’ai pas encore accroché fortement à certains d’entre eux. Bon mis à part peut-être Mikage Sakurai, déjà car son design est cool avec ses cheveux rouge mi-longs, mais aussi parce qu’elle est doublée par Noa Touyama. Et ça c’est absolument géniale (elle chante l’opening aussi). Les échanges entre les personnages sont amusants, même si ça manque encore un peu de complicité. Cela s’améliorera peut-être dans les futurs épisodes, et ça n’empêche pas l’anime d’avoir déjà des moments bien drôles (notamment avec la meilleure amie de la protagoniste, qui semble adorer maladivement le yuri). (Oups j’ai été un peu long on dirait)

En bref : Du pur Manga Time Kirara. Toujours agréable à suivre, idéal pour se détendre et indispensable pour les amateurs de moe. Je le redis mais j’aime bien que la thématique du club soit propice aux sorties en plein air et de nuit, ça donne des cadres très sympathiques.

‌Bofuri: Je Suis Pas Venue Ici Pour Souffrir Alors J’ai Tout Mis En Défense.

12 épisodes | Wakanim | Silver Link

Un nouveau gros joueur est apparu sur le fameux VRMMO NewWorld Online ! Aucune attaque ne peut l’atteindre, et grâce à son talent de poison létal, les monstres comme les autres joueurs se font tous démolir ! Qui se cache derrière ce personnage qui, de par son style de combat original, se fait surnommer « la forteresse vivante » ou encore « le boss final » ? Une jeune fille débutante ! Maple commence à peine le jeu, sur les conseils de son amie Sally. N’y connaissant pas grand-chose, elle a mis tous ses premiers points de compétence en VIT (défense).

Wakanim (raccourci car sinon c’est trop long wow)

Son titre rigolo aura eu le mérite de me faire découvrir un anime que je n’aurais probablement pas commencé, ou du moins pas aussi tôt cette saison. Et quel dommage cela aurait été puisque j’ai passé un très bon moment devant son premier épisode.

Le plot est simple : Kaede va découvrir un des derniers VRMMO (un SAO-like en gros) à la mode, suite au forcing de son amie. Lors de la création de son personnage, elle décide de tout miser sur la défense afin de ne pas avoir mal durant les combats. Sauf qu’elle va, sans s’en rendre compte, aller un peu loin dans cette idée est devenir un tank presque invulnérable aux attaques.

Il faudra voir si ce délire de tank absolu peut tenir sur la durée, mais le vrai atout de la série réside plutôt en sa légèreté. Déjà parce que Maple (le pseudo de Kaede dans le jeu) est complètement étrangère aux jeux vidéos et découvre celui-ci avec une candeur adorable. Sa simplicité d’esprit donnera d’ailleurs lieu à un moment hilarant à la fin de l’épisode 1 (même si là on peut se demander si elle est juste pas complètement débile, dans le bon sens). Ici la série joue, pour l’instant, la carte du chill : Kaede joue uniquement pour son amie, il n’y a donc aucun enjeu autre que la voir jouer et c’est tant mieux. En bonus, elle tire des tronches plutôt excellentes ce qui est toujours un bon point.

En bref : typiquement le genre de séries dont j’ignorais l’existence avant cet hiver mais que je ne regrette absolument pas d’avoir commencé. Un titre léger et rigolo qui peut s’avérer être une agréable comédie, même pour ceux moins friands de ces univers vidéoludique.

À propos de l'auteur

Auteur de génie et membre de la nouvelle garde de la blogosphère francophone du manga, je vous honore de mes brillants articles. Et je suis modeste en plus.

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Les commentaires sont désactivés.

  • À Propos

    Camélia Studio - Association de loi 1901.

    © depuis 2010 - Tous droits réservés.

    Camélia Studio est une association ayant pour but de promouvoir les Arts & la Culture en France.

  • Réseaux sociaux

    Retrouvez la liste de tous nos réseaux sociaux sur :

    cette page

  • Partenaires

Version 9.17 | © depuis 2010 - Camélia Studio - Tous droits réservés | Responsable de publication Esenjin | Notre forum | Nos projets CILA | Haut de page