Retour sur l'émission Light-Novel-FR du 29/03 — Camélia Studio

Retour sur l’émission Light-Novel-FR du 29/03

14

Salutations mes Louloutes !

En cette belle journée (au moins belle dans nos cœurs, à défaut de l’être dehors), je vais faire le point, sur l’émission du 29 mars dernier, qui a eu lieu sur le site LighNovel.fr. L’émission étant divisée en deux parties, cet article reviendra sur la première moitié. Cela va donc concerner plus particulièrement Ofelbe Édition et, son annonce de publication du Light Novel (LN) de Sword Art Online (SAO) dans l’Hexagone. Avant cela, si vous souhaitez écouter l’émission, je vous invite à faire « play » sur le lecteur ci-dessous (je me suis permis de légèrement nettoyer le son, enlever les 7 minutes 30 de blanc au début et ré-héberger cela sur mon blog).

Couverture JP du tome 01 du LN de SAO

Couverture JP du tome 01 du LN de SAO

Pour parler de cela le plus clairement, je vais diviser l’article en trois partie distinctes. Premièrement, revenir succinctement sur ce qu’est un LN, dans un second temps, approfondir sur ce qu’a annoncé Ofelbe Édition, pour terminer sur mon point de vu sur la chose. Commençons donc, si vous le voulez bien.

Qu’est-ce qu’un Light Novel, ou LN ?

Un « Light Novel » (ou « LN » pour l’abréviation couramment utilisée ou « ライトノベル, raito noberu » en japonnais) est plus ou moins une nouvelle, à cause de son format plutôt cours. En général, un LN comporte entre 250 et 350 pages et, possède également plusieurs illustrations à l’intérieur. En France, on aura tendance à dire qu’il s’agit d’un roman pour faire simple, même si les puristes s’offusquent souvent de cela.

Toaru Majutsu no Index, couverture JP du tome 19.

Toaru Majutsu no Index, couverture JP du tome 19.

Il faut savoir qu’au Japon, c’est un média extrêmement populaire et en plein essor. On estime effectivement le marché du LN japonnais à plus de 20 milliards de Yen (soit plus de 14 millions d’Euro), pour quelques 30 millions de tomes vendu à l’année. Comme les mangas, ils sont d’abord pré-publiés (pour certain) dans des magazines, comme le Dengeki Bunko Magazine (du groupe Kadokawa) par exemple, chapitre par chapitre, avant d’être compilés en livres.

Beaucoup de franchises de LN sont par la suite adaptées en anime et/ou manga, ainsi que divers films, goodies, etc.. Cela est par exemple le cas de Sword Art Online, mais également de Toaru Majutsu no Index, Mondaiji Tachi ga Isekai Kara Kuru Sou Desu Yo ou encore Shakugan no Shana, dont voici quelques couvertures :

Après cet petite introduction, rentrons dans le vif du sujet !

Ofelbe Édition & le LN en France.

Arrivé de nul part, l’annonce a remuée le net français, surtout dans le monde de l’otaku-culture, Ofelbe Édition a su échauffer les esprits !

logo_ofelbe

« mé c ki ceula ?! i débark dou srx ?!! » hurlaient-ils sur les forums, « ankor 1 pomp afrik ankulé kom crounchiraul !! » criaient-ils sur Twitter ou encore « Enfin du LN en France les gars, bientôt des VN ? » pouvions-nous lire sur certain blogs. Mais quel est vraiment cette chose venue dans nos contrés sans prévenir ? Il s’agit d’Ofelbe Édition ! Oui, O.K., mais encore ? Et bien il s’agit ni plus ni moins, d’une nouvelle maison d’édition, qui souhaite publier du Light Novel en France. Et l’on peut dire que le coup de marketing a bien fonctionné, puisque la première licence annoncée, n’est autre que le mastodonte Sword Art Online ! Ouat ? SAO en France ? Oui, oui, j’ai bien écris Sword Art Online les ami(e)s ! Autant vous dire qu’une horde de fans est bien excitée en ce moment.

Bon, calmons-nous un peu. On respire un bon coup … voila, c’est mieux. Cela fait quelques jours que l’internet français est sortie de son sommeil. En effet, le petit nouveau Ofelbe arrive sans crier garde, qu’il va nous publier le LN de SAO et, qu’il ne compte pas s’arrêter là. L’émission audio de ce week-end a permis d’en apprendre bien plus, d’éclaircir certains points, de révéler de l’exclusivité, bref, de rassasier la France, messieurs dames. Tout d’abord, il est bon de savoir qu’Ofelbe, ne sort pas nul part, puisque certaines personnes de cette maison d’édition, sont issue de Ototo, qui publie des mangas dans notre beau pays, comme Clannad entre autres.

Ototo-tri-horizontal

Les deux représentants d’Olfebe Éditions on pu lever le voile sur la plupart des mystères qui planaient encore il y a peu. Revoyons ça calmement, point, par point.

Sword Art Online en France, réellement ? Oui, le LN de SAO va arriver d’ici cet automne.

Où sera-t-il possible de l’acheter ? Un peu partout. Magasin spécialisé, grande surface, sur internet, etc..

Sur internet ? Donc du dématérialisé ? Nop, uniquement en papier, mais sans restriction liée au pays.

Le format sera tout petit, tout mignon comme au Japon ? Et bien non ! Mais ne pleurez pas. Cela s’explique par le fait qu’il n’est pas adapté aux étalages de notre pays. Sachez que les LN seront vendus en rayon roman. D’ailleurs, pour avoir l’air moins ridicule qu’un roman de chez nous, comportant généralement 500 à 700 pages, Ofelbe compte réunir deux tomes japonnais pour en faire 1 tome en France.

Mè c n1paurtékwa ?! é lè couvertur c importen i vn dénaturay lè LN !! Même s’il est vrai qu’Ofelbe souhaite conquérir le lectorat de romans, puisque la niche de fans est bien trop restreinte pour permettre l’essor et même plus simplement, la vie de la maison d’édition, les puristes ne sont pas pour autant jetés sur le bas coté, non. Les couvertures japonaises seront offertes lors de l’achat du LN, vous avez bien lu, en achetant le tome 01 de SAO français, qui regroupe les tomes 01 & 02 japonais, vous aurez bien offert avec, les-dites couvertures de la version jap. Alors, rassurés ?

Mwai, je demande à voir. Il y aura au moins les illustrations originales ? Bien-sûr ! Mais pas directement dans le livre.

Mais, mais … Hop, hop, hop, 2 minutes et laisse moi finir. Le risque en mettant les illu’ dans le bouquin, c’est qu’il soit classé dans les mangas, voir pas classé du tous, OVNI qu’il est sur nos terres.

MAIS J’VEUX MES ILLUSTRATIONS MOI OUAICH !! Hey, du calme l’ami. Ai-je dis qu’il n’y aurait aucune illustration ? Non. Ces dernières, tiennent à cœur aux fans, Ofelbe en ai conscient. Ce dernier ne souhaite en rien se les mettre à dos, c’est pourquoi lors de l’achat d’un tome, vous aurez là aussi droit, en cadeau, gratuitement donc, aux illustrations sur un support à coté. Alors, c’est plutôt pas mal non ?

Humm, le prix là dedans ? Encore prohibitif ? Hein ? Pompe à fric ! Rassure toi, le prix n’a rien de furieux, puisque ce sera 19€ le tome (qui regroupe 2 tomes jap’ hein, donc 9,50€ le tome en soit), lorsque l’on sait qu’un manga se vend entre 6,50€/8€, qu’un roman classique se procure pour 15 à 25€, on est plutôt bien, hein ?

Tch.

Voila donc ici l’essentiel de ce qu’il fallait retenir. Dans les autres choses à savoir, c’est qu’Ofelbe ne compte pas s’arrêter à SAO, si la maison d’édition fonctionne, elle compte bien publier d’autres LN, pas forcément des monstres de popularité. Elle estime que 6.000 unités écoulées par tome, permettrait cela. Dedans on compterait plus ou moins 2.000 fans et donc 4.000 lecteurs à aller puiser dans le roman. L’accent sera mis sur la qualité de l’ouvrage, notamment au niveau de la traduction.

Mon avis là dedans.

Et bien jeunes gens, ou même les moins jeunes hein. Mon avis est partagé. Étonnant non ? Ahah. Je pense sincèrement que l’introduction du LN en France est une bonne chose. Ofelbe semble avoir conscience des réalités du marché, mais aussi des attentes des fans. Cependant, je me permet d’avoir des doutes sur le long terme. Est-ce qu’il y aura toujours les illustrations offertes à coté ? Pour moi cela fait partie intégrante de l’œuvre, ne pas les avoir, c’est payer un produit incomplet. Par ailleurs, cela vise beaucoup le lectorat du roman, dans la forme. Mais SAO, dans le fond, je ne suis pas certain qu’il s’adresse particulièrement bien à ce public. Certes il est ultra-populaire, mais auprès des fans, hors, ces fans là, bien que l’on essaie de les contenter, on leur vend quelque chose de différent d’un LN conventionnel.

J’attends donc de voir ce que cela va donner. Je me procurerait le premier tome de SAO, cela est certain, je tiens à juger concrètement de la chose. Le truc c’est que ça me semble vraiment trop axé roman et, n’étant pas un un gros lecteur de roman, même pas un lecteur du tous en faite. Je n’accroche pas vraiment à cela, je ne suis même pas sur d’avoir réussi à terminer, ne serait-ce que 3 ou 4 romans en intégralité. J’imagine que d’autres personnes sont dans ce cas. C’est sur que cela n’est pas simple à mettre en place, le marché n’en est qu’à ses balbutiement. J’espère malgré tout que ça fonctionnera très bien, qu’Ofelbe saura nous mettre entre les mains, un produit accessible et intéressant pour les deux parties. « i fo kroir an lavenir ! »

Voila, voila. Je pense avoir fait le tour. N’hésitez pas à donner vos avis en commentaire. Fan ou néophyte de LN ? Êtes-vous satisfait des annonces d’Ofelbe ? Allez-vous acheter SAO ? Vos points de vus m’intéresse, lâchez-vous !

Ah ! Et avant que j’oublie, oui je vais traiter de la seconde partie de l’émission, axée sur la Brigade SOS Francophone & le LN d’Axel Terizaki. Je ferais cela, avec Akije, dans un article qui va venir dans les jours prochains !

Bisoux.

Liens utiles : Ofelbe sur Twitter / Facebook

Mise à jour du 01/04 : Le rythme de parution de SAO sera d’un tome tous les 7/8 mois.

Mise à jour du 02/04 : Correction & ajout liens.

À propos de l'auteur

Esenjin ⚜ San[gigi]

Salut ! Moi c’est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d’art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j’espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

14 commentaires

  1. « oui je vais traiter de la seconde partie de l’émission, axée sur la Brigade SOS Francophone & le LN d’Alex. »
    Ouh, la belle coquille finale. Le mec qui parle de on LN, c’est Axel Terizaki (son pseudo) ou Guillaume, pas « Alex ».

    Mais sinon, très bon article arrivant à bien faire la part des choses. J’approuve.

  2. J’ai quand même de gros doutes, je vais faire mon chieur mais 2 couvertures pour 1 bouquin, j’en fais un éventail de la couv en plus? Vu la taille de ces dernières, ça m’étonnerai pas que nos vendeurs nous les expédient plié en 4 comme nos posters, en bon spécialiste en origami qu’ils sont.
    Pour ce qui est des illustrations, j’attends de voir, car si c’est pour finir avec un format marque page…
    Et comme dit dans l’article, cibler des lecteurs de Roman avec SAO qui est du pur Chuunibyou? A la limite, on nous aurez dit Spice&Wolf ou encore Kyoukai Senjou No Horizon, où un triturage de cerveaux est légèrement demandé malgré l’action, j’aurais compris, mais SAO…

  3. Bonjour, lecteur assidus de LN depuis 2 ans possédant chez moi de nombreux volumes de light novel (largement + de 200), je me permet de rectifier quelques infos à propos sur les lights novels dans cet article.
    Tout d’abord, la phrase « Un « Light Novel » est plus ou moins une nouvelle, à cause de son format plutôt cours. En général, un LN comporte entre 150 et 250 pages et, possède également plusieurs illustrations à l’intérieur » est fausse à plus d’un titre.

    Un light novel est majoritairement entre 250 et 350 pages. Il est très rare d’en voir en dessous de 230, et je n’en ai jamais vu en dessous de 190. A coté de cela, il est très fréquent d’en voir aux alentours de 400 même s’il n’en sont pas majoritaires ImO, et certains titres comme ceux de Kamikawa sensei peuvent aller beaucoup, beaucoup plus haut ( Kyoukaisenjou no Horizon, le plus impressionnant d’entre eux, en est à 18 volumes dont la moyenne de pages par volume est au dessus de 800).
    La grosse majorité est en fait entre 270 et 330 en gros, donc 300 de moyenne; mais comme dit plus haut, il y a des exceptions absolument massives.

    Deuxièmement, c’est bel et bien un roman. « Novel » en anglais pour rappelle ne veut pas dire « nouvelle » en français mais bien « roman », et au vu de la taille c’est clairement dans cette catégorie qu’il faut les classer. Ce sont des romans assez courts généralement oui (mais en contrepartie en plusieurs tomes, assez souvent plus de 10, voir largement au dessus, le plus gros nombre de tomes est détenu par Gin Saga, 130 volumes), mais en france on en a d’aussi court et personne ne les appelle « nouvelles ».

    Ensuite, la phrase  » Comme les mangas, ils sont d’abord pré-publiés dans des magazines, comme le Dengeki Bunko Magazine  » est également fausse.
    D’une, la majorité des LN n’ont aucune prépublication dans des magazines, que ce soit papier ou online.
    De deux, même pour ceux qui ont une prépublication, il s’agit uniquement de nouvelles (oui cette fois ci c’est des vrais nouvelles) qui seront lorsqu’il y en a suffisamment regroupés en un tome qui sera un recueil de nouvelles. Ces tomes ne constituent qu’une petite partie du titre en question, puisque tous ses tomes classiques ne sont pas des recueils.
    Prenons l’exemple du bien connu spice & wolf (ookami to koushinryou). 17 volumes. 3 recueils (volume 7,11 et 13 de mémoire), 14 volumes classiques. seuls les 3 volumes de recueils sont issus d’une prépublication, les 14 autres sont directement publiés en tomes reliés. Parfois, comme Gosick, les recueils ne prendrons pas directement un numéro dans la série principale mais formeront une série anexe constituée uniquement de recueils, et à chacun de voir s’il est intéressé ou pas (GOSICK : 9 volumes principaux sans aucun recueil/ GOSICKs (recueils) : 4 tomes) et lire entre les tomes de la série principale les tomes adaptés coté recueils. Encore une fois, les LN bénéficiant d’une prépublication en parallèle de leurs tomes classiques comme les deux exemples ci-dessus sont minoritaires, c’est dire si l’on ne peut pas associer la prépublication manga et celle LN sur son importance et son fonctionnement.

    Enfin, attention à ne pas caricaturer à outrance les sceptiques comme dans ton article, les gens qui sont déçus des choix de l’éditeur ne sont pas analphabètes.

    A bon entendeur salut ;)

  4. j’acheterais TOUTES les light novel qui sortiront peu importent le prix
    je suis un grand fan de SAO merci beaucoups
    manque plus que high school dxd et c’est parfait

  5. Cette nouvelle me fait très plaisir, j’avoue attendre depuis un petit moment les Light Novel en France et je ne manquerais pas d’acheter le premier volume de Sword Art Online ! Mais comme tu la dit dans ton article, ils ne devraient pas publier que des « mastodontes », car j’attend avec impatience la sortie de Shinsekai Yori qui n’ai pas vraiment connu mais aussi d’un grand nombre d’autres animes et mangas.
    Vivent les Light Novel !

  6. Voilà une bonne nouvelle !
    j’espère que la sortie de ce light novel japonais ainsi que les autres, pourront ouvrir la voie pour les autres romans japonais.
    Par contre c’est dommage que les éditeurs de Light novel en France se cantonne (comme les autres) à ne publier que du Light Novel Japonais et pas français…tant d’auteurs « amateurs » qui aimeraient proposer leur light novel, mais sont refusé car ils sont pas japonais ..
    J’espère que cette politique changera, car après tout, les romans français eux sont publié, pourquoi pas aussi ce genre :/

  7. Salut !

    Merci pour cet article et tout, ça fait plaisir de voir que le light novel comment avoir plus d’attrait ! *o*

    J’écris justement des light novel et je voulais savoir si vous connaitriez des éditeurs fr, qui publie des light novel fr, car j’aimerais bien proposer un de mes projets.

    Merci :)

Laisser un commentaire