Silver spoon, petit tour à la campagne ! — Camélia Studio

Silver spoon, petit tour à la campagne !

0

Je ne sais pas vous, mais moi, depuis Fullmetal Alchemist, Hiromu Arakawa fait partie des meilleurs mangakas de notre ère. Et justement, depuis 2011, elle publie un manga original (entendez par là qu’elle s’occupe du scénario contrairement à Hero Tales par exemple) qui se nomme Silver Spoon. Il est publié dans l’hexagone depuis 2013, et je vais vous expliquer pourquoi trouver votre porte monnaie pour cette série !

Jetons un œil à l’histoire. De nos jours, un jeune élève nommé Yûgo décide de partir dans la campagne d’Hokkaido pour intégrer le lycée d’Ohezo. Les raisons d’un transfert si soudain sont obscures : lui, pur citadin, qui était promis à de grandes études choisi soudainement de ramasser les œufs sortis tout droit du cul de ses poules ! La vie de paysan est bien plus rude qu’il ne l’imaginait, mais heureusement, avec ses nombreux camarades tous plus dingues les uns que les autres et au contact des chevaux, il prend goût à sa nouvelle vie.

images (1)Le talent de l’auteur ne cesse de m’impressionner : cette fois-ci, pas d’alchimie, pas d’univers fantastique, nous sommes plongés dans la vie de tous les jours d’un Japonais dans notre bon vieux monde réel. Et pourtant, le manga ne perd pas d’intérêt pour autant : on retrouve toujours les points forts d’Arakawa ; son humour, les tronches délirantes de ses personnages et cette atmosphère sérieuse qui montre de véritables enjeux à travers des protagonistes travaillés et attachants. Yûgo se confronte à la vie réelle et ses problèmes, impliquant souvent responsabilités et mauvaises surprises. Avec lui, on découvre le monde de l’agriculture yeux grands ouverts : cette méconnaissance de l’univers dans lequel Arakawa nous plonge nous aide considérablement à nous identifier et nous attacher au protagoniste.

Le coup de cœur de Yûgo pour l’adorable Aki n’est en rien pesant et guimauve ; ici, les amourettes ne sont qu’une des nombreuses facettes de l’adolescence. Le sujet est maîtrisé, on a vraiment l’impression d’apprendre des choses sur le métier d’agriculteur, et quand on voit tous ces plats délicieusement dessinés, on a envie d’aller faire un tour là bas pour s’en mettre plein la panse… Entre réalisme et personnages improbables, on se retrouve dans un équilibre très bien dosé nous plongeant dans un milieu étonnant et fascinant.

images (3)Encore une fois, la mangaka décide de nous emmener dans un univers délirant qui laisse à réfléchir. Pour cette œuvre, l’auteur s’est inspirée de son propre vécu (fille de paysans, elle s’y connaît en vaches et boustifaille !). On ressent très bien dans ses traits cette nostalgie mêlée à l’amour qu’elle porte pour sa vieille cambrousse. Chaque personnage montre ses problématiques et grandit en les affrontant, on fait face à de vrais soucis avec cette légèreté si propre à Arakawa. Je ne peux que recommander cet incontournable manga qui vous fera éclater de rire plus d’une fois !

À propos de l'auteur

Madame Poulpe

Je suis une Poulpe assoiffée de connaissances ! (*´▽`*) J'ai une passion particulière pour la Japanimation, l'imaginaire érotique japonais et les jeux vidéos, du RPG classique au visual novel. Je me lance en tant que débutante newbie dans l'écriture pour partager mes passions.

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • À Propos

    Camélia Studio - Association de loi 1901.

    © depuis 2010 - Tous droits réservés.

    Camélia Studio est une association ayant pour but de promouvoir les Arts & la Culture en France.

  • Réseaux sociaux

    Retrouvez la liste de tous nos réseaux sociaux sur :

    cette page

  • Partenaires

Version 9.14 | © depuis 2010 - Camélia Studio - Tous droits réservés | Responsable de publication Esenjin | Notre forum | Nos projets CILA | Haut de page