Zoom sur Oguri Shun — Camélia Studio

Zoom sur Oguri Shun

1

Hello, amies lectrices (et aussi amis lecteurs) ! Je voulais vous présenter cet artiste en mode « Kya ! », mais pour ne pas faire verdir (de jalousie) ces messieurs, je vais tenter de rester sobre (ou pas).

Aujourd’hui, on sort des cadres virtuels pour entrer dans la catégorie Artiste, avec un de mes acteurs favoris : Oguri Shun. Non seulement, il n’y a rien à jeter chez ce monsieur (en clair, qu’est-ce qu’il est bien foutu !) mais en prime, il a du talent, un immense talent même !

Bon, il faut reconnaître qu’il avait une bonne base : le papa est metteur en scène et le grand frère est acteur également. On peut dire qu’il est tombé dedans quand il était petit. Et pas qu’un peu, car dès l’âge de 12 ans, il fait ses débuts en jouant dans un drama (série TV japonaise) historique. Mais, ce qui lance vraiment sa carrière, c’est le drama « GTO » (adaptation de 1999), où il incarne un adolescent victime d’hijime. Shun enchaine alors quelques seconds rôles comme dans le drama « Gokusen » (qui m’a d’ailleurs fait découvrir l’acteur et j’avoue que j’ai totalement craqué !). Il tournera ensuite dans des dramas à succès tels que Hana Yori Dango (où il tient un des premiers rôles, qu’il est chou là aussi !), Hanazakari no Kimitachi (quel athlète !)…

Bon, j’avoue, il a aussi joué dans quelques dramas qui volent pas haut, mais à l’époque, on lui demandait surtout d’être un beau gosse (ce qu’il est toujours d’ailleurs !). Il a également prêté son physique à l’adaptation live de Détective Conan (préquel avant réduction du fameux détective au format mini-pousse).

Sa carrière atteint un premier sommet avec les films « Crow Zero », internationalement connus. Je ne suis pas fan du genre combat-école, mais j’ai littéralement dévoré le premier film. C’est prenant, et si dans les séries précédentes, on peut entrevoir le talent de Shun, ici, il transperce l’écran !shun crows zero

Depuis, Shun Oguri n’a cessé de jouer dans des dramas, presque tous excellents et de styles très différents, tel que Tokyo DogsJyuui Dolitlle, Yae no Sakura, Rich Man Poor Woman, Border : between Live and Death, Nobunaga Concerto, et j’en passe. Et le dernier en date : Ouroboros, que je conseille vivement aussi.

Shun a également tourné dans de nombreux films, certains sont des suites de ces dramas, d’autres sont uniques en leur genre comme l’adaptation de Lupin III, ou de Space Brothers, (d’ailleurs Mesdemoiselles, ne soyez pas trop choquées par sa coupe Afro, car qu’il joue du feu de dieu !), ou encore l’excellentissime, Gaku : Minna no Yama (ça prend aux tripes !) ou plus léger comme Tajomaru.

Certains connaissent sans doute déjà Shun Oguri, car il prête également sa voix à de nombreux personnages d’animes,  comme dans Captain Harlock, FMA : Conqueror of Shambella, et il a même parfois prêté ses traits à quelques personnages secondaires, comme dans l’épisode 156 de Gintama, où il apparaît en tant que Oguri Shunosuke.

Mais là où je vois un artiste complet et incontournable, c’est grâce au théâtre ! Car, Shun monte aussi sur les planches ! Et c’est un milieu où l’absence de talent ne pardonne pas. Le public n’est pas une foule anonyme comme au cinéma, mais bien une présence qu’il faut animer et faire vivre. Shun réussit avec brio ! Je ne l’ai malheureusement vu que dans deux pièces : As You like it, (Shakespeare adapté en japonais, déjà ça vaut le détour ! Et la yaoiste que je suis n’a pas manqué d’être émoustillée car tous les rôles sont joués par des hommes, oui même la dulcinée est un beau mâle !) et Calligula (où il campe un empereur fou qui vous entraîne dans sa folie, et vous pourrez vous rincer les mirettes en prime – la preuve).

Cela vaut vraiment le coup de les voir.

Non content d’être un acteur complet, Shun s’est également essayé à la réalisation avec le film Surrely Someday. Bref, à mon sens, c’est là un artiste complet et je suis sûre qu’il va encore nous étonner.

Pour conclure, non seulement il est beau, non seulement il a du talent, mais en prime, il ne se prend pas au sérieux plus que ça ! Que demande le peuple ! Bref, Mesdemoiselles, cessez de baver, refroidissez vos ardeurs (enfin un peu) car le monsieur est pris ! Et il a très bon goût d’ailleurs, puisqu’il est marié avec l’actrice et chanteuse Yamada Yuu, dont il a eu son premier enfant, l’automne dernier.

Shun et Yu

À propos de l'auteur

KittysCats

Tricoteuse de chiffres IRL. Garde du Mag'zine. Accessoirement Petite Main. Phrase fétiche : « Puissiez-vous vivre des moments intéressants »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Un commentaire

Laisser un commentaire