Barakamon — Camélia Studio

Barakamon

0

Fiche technique :

Année : Été 2014
Épisodes : 12
Genre : Comédie, Tranche de vie
Studio : Kinema Citrus
Licencié : Crunchyroll*

Synopsis

Seishu Handa, un talentueux calligraphe frappe le directeur d’une exposition, appelée « Gala du Lauréat du prix de l’excellence », après que celui-ci lui ait fait une remarque sur son œuvre. Concours qu’il avait par ailleurs gagné… Pour le « punir » mais également pour que Seishu trouve son propre style, son père l’envoie sur une île, éloignée de tout, coupée du monde. Il y fera la rencontre de Naru, une petite fille âgée de sept ans, débordante de vitalité. De fil en aiguille, Seishu va se lier d’amitié avec Naru, mais aussi tout le village. Ce ne sera pas simple de travailler sa calligraphie dans cette campagne débordante d’énergie.

Personnages

Seishu Handa : Calligraphe de talent, il pense être le meilleur dans ce domaine. C’est la raison de sa violence envers le directeur de l’exposition, lorsque celui-ci lui fait une remarque. Envoyé sur l’île de Gôto, il sera logé dans une maison, squattée par des enfants, car celle-ci n’est jamais habitée. Venant de Tokyo, le rythme et la façon de vivre sont complètement différents puisque là, c’est la campagne. Pour quelqu’un de plutôt solitaire et réservé, on apprend que c’est une personne au grand cœur pour les gens qu’il apprécie.

Naru Koitoishi

Naru Koitoishi : Cette petite fille infatigable se lie rapidement d’amitié avec notre protagoniste principal. Celle-ci adore les insectes et toute chose qu’on garçon de son âge aime également. Du haut de ses sept ans, elle aura souvent des paroles qui feront réfléchir. C’est un peu la petite protégée du village. Malgré son jeune âge, on ne peut pas louper son côté attentionné envers ses amis, notamment Seishu, ou encore sa meilleure amie, Hina, du même âge qu’elle.

Miwa Yamamura

Miwa Yamamura : Sans doute mon personnage favori. C’est une fille, vivant depuis toujours sur l’île. Une adolescente ressemblant à Naru pour son côté garçon manqué. Très sportive et franche, elle passe rarement par quatre chemins pour dire le fond de ses pensées (tiens, un peu comme moi), ce qui peut parfois blesser ses amis malgré elle. Ce qu’elle préfère, c’est débarquer dans la maison de Seishu pour l’enquiquiner, malgré sa grande affection envers lui. Qui aime bien, châtie bien.

Tamako Arai : ou Tama. C’est la meilleure amie de Miwa. Et pour cause, ce sont les seules filles du village du même âge. Elles ont peu de choses en commun, ce qui ne les empêche pas de très bien s’entendre. C’est une fille plutôt intelligente, bien que maladroite. Elle aime beaucoup les mangas, et en dessine aussi. On remarquera son attraction pour le Yaoi, bien qu’elle ne veuille pas l’avouer.

Hina Kubota

Hina Kubota : C’est la meilleure amie de Naru. C’est une fille très réservée et très timide. Elle pleure pour un rien, d’où les efforts de Naru pour ne pas la faire pleurer dès qu’il y a un problème. Cette mignonne petite fille va quand même « grandir » au fur et à mesure de l’anime, puisqu’à la fin, où il lui arrive de tenir certaines conversations avec Seishu, par exemple. Chose qui n’était pas gagné au début. Malgré tout, cette réserve et cette timidité ne l’empêche pas de faire les quatre cent coups avec ses amies !

Kido Hiroshi

Kido Hiroshi : Ce garçon est l’adolescent le plus vieux du village. Il rêve de partir de cette île pour aller travailler à Tokyo, d’où ses efforts pour étudier convenablement. Il se lie étroitement d’amitié avec Seishu, puisqu’il se dit plus adulte que Seishu, qui est plus âgé. Sa présence est apprécié de tous, puisque c’est lui qui connaît le mieux les enfants et le village. Il sait donc ce qu’il est possible de laisser faire ou pas aux enfants, contrairement à Seishu qui enchaînera boulette sur boulette.

Les graphismes :

Fidèle au manga, les graphismes sont beaux ! Ce n’est pas tout, il y a un gros travail de la part du studio pour mettre en œuvre des effets de lumière qui ne peuvent vous laisser indifférents. Les coups de pinceaux de Seishu, lorsqu’il calligraphie, sont remarquablement bien faits. J’ai toujours trouvé assez beau de reproduire le passage des coups de pinceaux ou de crayons lors de leur utilisation.

Concernant le chara-design des personnages, ils m’ont tous tapé dans l’œil ! Ça fait mal, mais ça fait du bien de voir une œuvre aussi bien travaillée que celle de Barakamon ! Même si vous n’êtes pas adepte de l’histoire, regardez le juste pour les graphismes !

Les musiques

Je n’ai pas grand chose à dire là dessus. Les musiques sont belles, mais pas extraordinaires. Je pense surtout qu’elle sont en corrélation avec l’anime. Quelque chose de beau et simple. Que demander de plus ?

Exposition été : Barakamon vainqueur !

Je l’avais annoncé, Barakamon allait faire un carton. Bon, ce n’est pas l’anime numéro un de la saison été 2014, mais c’est sans doute un de ceux qui marqueront les esprits ! Il y a une atmosphère qui vous transporte lorsque vous regardez cet anime. Il faut absolument que vous le viviez ! Je ne peux que conseiller cet anime, qui aura surement d’autre saison. Et si vous êtes impatient, il y a le manga édité chez Ki-Oon !

Truc écouté pendant la rédaction de l’article : 004 / Skyline (YouTube : Diversity Promotions)


Cet article est une republication d’un article paru dans l’édition reliée n° 9 de Mag’zine, que vous pouvez toujours aller le lire ici.

* (Licence expirée)

À propos de l'auteur

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Natsuki

Écouter notre webradio ?


Visiter le site web pour connaître le planning

et les playlists disponibles.