‘Benjamin’ Zhang Bin — Camélia Studio

‘Benjamin’ Zhang Bin

0

Salut !

Que diriez-vous que de découvrir (ou peut-être redécouvrir) un artiste dans ce numéro ? Je vous propose de porter votre regard sur le dessinateur Benjamin (Zhang Bin张彬) de son vrai prénom). Il est né le 16 mai 1974 dans la province de Hei Long Jiang (en Chine) et étudie la mode et le design, par la suite à Pékin, pour faire de la bande dessinée.

C’est un manhuajia. Cela veut dire qu’il est auteur de manhua, l’équivalent des mangas japonnais, mais pour la Chine. Il envisage alors de devenir peintre, ne pensant pas pouvoir vivre de la BD (et puis il n’existe aucune formation pour cela à l’époque). Ce n’est qu’à 22 ans qu’il apprendra d’un ami que l’on peut dessiner via un ordinateur (outil qu’il ne connaissait pas auparavant).

D’après son témoignage, n’en ayant jamais possédé avant, il dépense tout son argent pour en acheter un. Tâtonnant dans Photoshop pendant une année, en autodidacte, il travaillera pour quelques commandes publicitaires afin de subvenir à ses besoins et finira par se forger une réputation dans le dessin par ordinateur (il utilise principalement Photoshop & Corel Painter).

Il se distingue particulièrement avec un style qu’il a développé et qui lui est vraiment propre. Maniant la couleur, les ombres/lumières à la perfection, il a un tracé à la fois dynamique et précis. Le contraste est vraiment très saisissant, entre les personnages très mélancoliques et l’utilisation de couleurs vives et contrastées.

Au travers de ses œuvres et de ses personnages féminins, Benjamin met en avant le malaise de la jeunesse chinoise désabusée, en traitant des thèmes tabous comme le sexe ou même le suicide. Il est désemparé par ce monde, cette société qui évolue si rapidement, et ses femmes n’en sont que plus attachantes et nous émeuvent dès le premier regard posé dessus.

Aller plus loin ?

Live painting

Autographe

Blog de l’artiste


Cet article est une republication d’un article paru dans l’édition reliée n° 12 de Mag’zine, que vous :pouvez toujours aller le lire ici.

À propos de l'auteur

Salut ! Moi c'est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d'art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j'espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.