Duel of Champion (Alias Might Magic)

Duel of Champion (Alias Might Magic)

0

Dans ce numéro #4, j’ai décidé de tester pour vous un jeu Free To Play ! Et ce jeu, c’est Duel Of Champions ! Le nom peu alléchant de ce jeu cache en lui un bon jeu de stratégie, et en Free To Play s’il vous plait !

Présentation du jeu :

Titre : Duel of Champions
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Québec
Type : Jeu de cartes
Sortie France : 13 septembre 2012
Support : Disponible uniquement en ligne
Version : Française intégrale
(source : jeuxvideo.com)

Comme indiqué dans la fiche, Duel Of Champions est un jeu de carte ! Mais ce n’est pas du tout semblable à la belote, le tarot ou encore le poker. Vous connaissez les cartes Magic ? Mais si, celles qui se vendent par milliers, qu’énormément de gens collectionnent pour pouvoir se faire des tournois ! Toujours pas ? Une référence peut-être plus connue : Yu Gi Oh ? Ah bah, on se retrouve ! Mais ne partez pas de suite, moi non plus je n’ai pas aimé Yu Gi Oh, et je ne suis pas fan des duels de cartes avec des monstres et des pouvoirs, mais j’ai vraiment accroché à ce jeu, car il a un côté stratégique à exploiter vraiment intéressant !

Gameplay :

« Bon ok, c’est un jeu de cartes avec des monstres et des pouvoirs, tout ça, tout ça, mais concrètement, ça se joue comment ? »

Merci de poser la question ! Chaque joueur peut posséder plusieurs decks. Un deck se constitue de plusieurs types de cartes : Le héro, des cartes de créatures, de sorts, de fortunes et de bâtiment. Il y a différentes factions, donc différentes cartes associées et donc fatalement, un gameplay différent car les decks ne sont pas les mêmes en fonction des factions que vous choisirez. A savoir que c’est le héro que vous choisissez qui définie votre faction, qui sont au nombre de 7. Le jeu se joue au tour par tour (comment faire autrement dans un jeu de carte ?), et vous commencez avec 6 cartes en main. Le reste des cartes est empilé et face cachée, ce qu’on appelle la bibliothèque. A chaque tour, vous gagnez des points de ressource et vous piochez une carte dans votre bibliothèque. Ces points de ressource vous permettront de déployer les cartes que vous avez en main sur le tapis de jeu, seulement si vous remplissez certaines conditions de force ou de mana. La finalité est de mettre les points de vie du héro adverse à 0, tout en essayant de protéger le vôtre. C’est donc à partir de là qu’il faut mettre en place des stratégies qui vous permettront de remporter la victoire !

« Ouais, c’est génialement superbe tout ça, mais au final c’est purement de la chance si on gagne, vu qu’on tire au sort des cartes. C’est purement aléatoire ! »

C’est pas en partie faux. C’est pour ça que la stratégie se joue avant même de rencontrer un adversaire : faire un deck optimisé pour être sûr d’avoir telle ou telle carte pour pouvoir mettre en place des combinaisons qui vont terrasser l’adversaire sans qu’il puisse comprendre ce qu’il lui arrive.

« Mais si c’est un free to play, c’est également un pay for win ? »

Je dirais que oui, en partie. Vous pouvez acheter des cartes complètement abusées. Cependant, si vous ne savez pas bien les utiliser, ça deviendra des cartes complètement inutiles à votre deck. A savoir que vous gagnez aussi des ressources qui vous permettront d’acheter également ces cartes, mais je ne vous le cache pas, ça peut être très long.

« Côté graphisme, c’est comment ? »

Pour un simple jeu de cartes, je suis assez étonné. Les cartes sont plutôt jolies et même complètement épiques pour certaines. L’ambiance général du jeu fait vraiment ressortir le côté fantastique, et c’est quelque chose qui me plait.

« Autre chose à savoir ? »

Oui ! Il y a un mode campagne. C’est d’ailleurs cette campagne qui vous donnera le plus de ressources pour acheter de nouveaux decks et autres cartes dans la boutique. C’est d’ailleurs dans cette campagne que vous passerez par un tutoriel vraiment bien construit. En une dizaine de minutes, vous savez comment fonctionne le jeu. Et pour ce qu’elle raconte ? Ce que je peux vous dire, c’est que regarder des chats en train de regarder une cuvette de toilette sur YouTube est plus intéressant. Sérieusement, je sais à peine de quoi ça parle tellement c’est barbant à lire et pas du tout accrocheur. Donc la campagne sert au final, à gagner des ressources pour la boutique, et pas pour passer du bon temps.

La difficulté varie beaucoup en fonction de votre adversaire. Une partie peut durer de 10 minutes à pratiquement 1h. Généralement, au bout de 1h, c’est celui qui a le plus de cartes qui gagne car l’autre ne peut plus en jouer.

Vous avez des bonus journaliers que vous pouvez cumuler pour en gagner de plus en plus. Ces bonus sont en fait des ressources pour la boutique du jeu. Cependant, si vous oubliez de vous connecter un jour, le cumul des bonus tombe à 0 et il faut tout reprendre. Ça vous obligera donc à vous connecter tous les jours.

Le jeu existe également sur iPad. Donc vous pouvez rencontrer des gens jouant sur iPad si vous êtes sur PC. C’est mieux fait sur iPad, parait-il…

Conclusion :

Moi qui n’aime pas les jeux de cartes, j’ai passé de très bon moments sur ce jeu ! C’est stressant même par moment car la victoire ou la défaite se joue à un poil de chat ! La stratégie que vous avez en tête n’est jamais fixe, et peut varier à chaque carte jouée par votre adversaire. Des graphismes tout à fait sympathiques, une musique épique, mais barbante sur la durée. De plus, votre PC ne va pas surchauffer car ce jeu ne prend que très peu de ressource graphique. Bref, un bon free to play, mais qui n’est pas vacciné contre la maladie du pay for win, puisque quand vous tomberez sur un bon joueur qui a investi pour acheter des cartes, vous vous ferez littéralement descendre.


Cet article est une republication d’un article paru dans l’édition reliée n° 4 de Mag’zine, que vous pouvez toujours aller lire ici.

À propos de l'auteur

J'aaaaiiiiimmmmeee TORADORAAAAAAAA !!!!!! voila.

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.