Heroes of the Storm — Camélia Studio

Heroes of the Storm

0

Bienvenue dans le Nexus… Heroes of the Storm !

Autant faire une entrée fracassante dans cette nouvelle année, en vous parlant, ni plus ni moins, du nouveau jeu Blizzard « Heroes of the Storm », mettant en scène les héros issus des précédents jeux de la firme (Starcraft, World of Warcraft, Diablo).

Pour vraiment vous faire une idée de ce qui vous attend, n’hésitez pas à fouiller sur internet afin de visionner la bande-annonce ou encore quelques retransmissions de gameplay de Heroes of the Storm.

Les débuts et la continuité

Les prémices de Heroes ont débuté en 2009. Cette année-là, Blizzard présente, sur son site battel.net, la carte de DotA All Stars puis, au cours des années qui suivent, le développement progresse jusqu’en 2011 où le jeu Blizzard All-Stars (nom donné au début) subit un redémarrage complet.

Après plusieurs périodes de travaux, d’annonces, d’avancements sur le jeu, c’est en octobre 2013 que le nom Blizzard All-Stars devient Heroes of the Storm.

C’est en novembre 2013, lors de la Blizzcon (grand salon ayant lieu chaque année), que le jeu est jouable sur la convention. Trois panels lui sont dédiés, un le vendredi, nommé « Présentation de Heroes of the Storm », et deux autres le samedi, nommés « Au cœur de Heroes of the Storm » et « Heroes of the Storm : matchs en direct ».

Depuis, un accès à l’Alpha a été rendu possible courant 2014 et c’est lors de la Blizzcon 2014 que la version Bêta a été annoncée pour le 13 janvier 2015, avec son lot de nouveaux héros, nouvelles cartes, ainsi qu’un nouveau type de gameplay.

Heroes of the Storm

Le but du jeu est d’affronter l’IA ou de combattre d’autres joueurs en cinq contre cinq, en utilisant un des héros proposés tout en s’aidant des talents uniques par type de personnages joués. L’objectif étant de détruire l’Idole, le bâtiment principal de chaque équipe, celui-ci étant protégé par des murs, des tourelles, des bastions. La sortie de l’Alpha, courant 2014, offre la possibilité de jouer sur quatre cartes :

La Baie du Cœur-Noir est une carte situé en bord de mer. Vous vous retrouverez dans un port tenu par un pirate. L’objectif principal de celle-ci est de récupérer des doublons disséminés dans des coffres et sur des mercenaires. Une fois que vous ramènerez un certain nombre de pièces à ce pirate, il bombardera le camp adverse avec les boulets de son galion. Si vous parvenez à le rallier à votre cause à plusieurs reprises, cela vous donnera un certain dans la partie.

Le Creux Maudit est une carte où un seigneur corbeau pourra maudire l’équipe adverse si vous lui ramenez trois tributs. Ces derniers apparaissent aléatoirement sur la carte à des intervalles de temps réguliers. Une fois maudite, l’équipe en question verra ses serviteurs ramenés à un point de vie et ses tours désactivées. La malédiction du corbeau dure environ une minute.

Le Comté du Dragon est une carte située dans les jardins d’un château médiéval. Vous devrez y récupérer le contrôle de deux sanctuaires en même temps, afin de pouvoir activer le dragon situé en son centre. Une fois celui-ci en votre contrôle, un joueur de votre équipe pourra y entrer et possédera de nouveaux sorts très puissants vous permettant d’avancer sur le camp ennemi. Évidemment, le joueur en question restera dans le dragon pour un temps limité, ou jusqu’à ce qu’il se fasse tuer.

Les Mines hantées sont une carte un peu particulière. En effet, lorsque vous combattrez sur celle-ci, apparaîtra au bout d’un certain temps une mine. Il s’agit d’une seconde carte, située sous la première, où vous devrez récolter un maximum de crânes en tuant des squelettes. Une fois les cent crânes en la possession des deux équipes, deux golems sépulcraux apparaîtront de chaque côté, leurs points de vie et d’attaque étant proportionnels au nombre de crânes récoltés.

Ce MOBA nous offre la possibilité de jouer à cinq contre cinq avec plusieurs héros venus des univers de Starcraft, Warcraft et Diablo. Chacun de ces héros a un rôle unique, en voici les détails :

Assassin : les Assassins infligent de gros dégâts à des cibles uniques, leur permettant de pulvériser les héros ennemis. Ils comptent sur leurs capacités et leurs attaques de base pour infliger des dégâts et bénéficient beaucoup de l’attack damage et de l’ability power pour augmenter leur efficacité.

Guerrier : les Guerriers sont efficaces pour absorber les dégâts et gêner les ennemis, agissant comme un bouclier entre leurs coéquipiers les plus faibles et leurs adversaires. Ils ont beaucoup de points de vie et bénéficient d’un gros niveau de défense. Les Guerriers ont souvent des attaques de mêlée plutôt que des attaques à distance. Les guerriers comme Diablo peuvent foncer au cœur de la mêlée, prendre des coups et les rendre.

Soutien : les Soutiens peuvent guérir et booster leurs coéquipiers, les garder en vie et les empêcher de mourir dans la bataille, privant ainsi l’ennemi de meurtres. Les Soutiens bénéficient de l’ability power et de la réduction de temps de recharge pour améliorer leurs capacités, ainsi que de plus de mana pour leur permettre de lancer des sorts.

Spécialiste : les Spécialistes disposent d’un large éventail de styles de jeu et de stratégie, allant du fait d’assiéger les forts ennemis à celui de commander les héros alliés. Ils bénéficient de nombreux bonus différents, mais la réduction de temps de recharge et le mana leur permet d’utiliser leurs capacités fréquemment.

L’avenir

Après l’annonce de la Bêta pour janvier 2015, Blizzard devrait inclure d’autres cartes, d’autres héros issus de son nouveau jeu « Overwatch », un FPS. Puis la version finale devrait sortir pour l’été 2015 ou peut-être l’automne 2015. Nous en saurons plus au cours de l’année.

Conclusion

Votre cher Kôga vous invite, si vous être détenteur d’un compte chez Blizzard, à venir le rejoindre sur ce jeu qui s’annonce épique et qui renoue avec quelques jeux de stratégies tel que les premiers Warcraft ou Starcraft du même éditeur.

Amies lectrices, amis lecteurs, je vous embrasse et je vous dis à très vite sur un nouvel article !


Cet article est une republication d’un article paru dans l’édition reliée n° 11 de Mag’zine, que vous :pouvez toujours aller le lire ici.

À propos de l'auteur

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.