Sankarea — Camélia Studio

Sankarea

0

Coucou ! On se retrouve après mon coup de gueule sur Snk, avec cette fois-ci, non pas un anime, mais un manga qui m’a bien plus. Il s’agit de Sankarea, que je me suis procuré après avoir vu l’anime, afin d’en savoir plus sur l’histoire. En effet, ce dernier ne résume en gros, que les deux premiers tomes papiers.

Fiche technique

Titre original : Sankarea / さんかれあ
Début de la publication (JP) : 2009*
Début de la publication (FR) : 2013*
Auteur : Hattori Mitsuru
Éditeur (JP) : Kodansha
Éditeur (FR) : Pika
Nombre de volumes* : 10 (JP, en cours), 07 (FR, en cours)
Genres : Comédie, Romance, Mythe & Fantastique
Prix (FR) : 6,95 €
âge : 12+
Adapté en anime par Studio Deen en 2012, ce dernier n’est actuellement pas licencié en France.

Le scénario

Chihiro Furuya a une drôle de passion. Il est littéralement fou de tout ce qui concerne les zombies ! Il collectionne tout ce qui s’y rapport : films, jeux vidéo, mangas et autres goodies. Son rêve découle de ce hobby, puisqu’il aimerait pouvoir déclarer sa flamme à une zombie. Rien que cela, les amis !

Mais l’histoire continue et, nous amène très vite à la mort de son chat, Babu. Ne souhaitant pas accepter cette fatalité, il va chercher, par tous les moyens possibles, à le ramener à la vie. Grâce à un vieux livre expliquant comment créer un élixir ayant la capacité de ressusciter, il parviendra à ses fins. Mais il fera également la connaissance de Rea Sanka, une jeune demoiselle s’étant enfuie de chez elle, ne supportant plus sa famille qui l’étouffe. Cette dernière n’est autre que la fille de la directrice de l’école voisine. Elle boit l’élixir, pensant que celui-ci la tuera, sans atteindre son but. Suite à un accrochage avec son père, Rea va mourir. Toutefois, elle va se remettre de cette chute fatale et, devenir une zombie ! Notre cher Chihiro prendra donc la responsabilité de s’occuper d’elle dorénavant.

Les personnages

Chihiro Furuya, notre fan inconditionnel des zombies. Il va ramener à la vie son chat, ainsi que Rea, dont il va s’occuper par la suite.

Rea Sanka, la demoiselle devenue zombie. Elle espère pouvoir mener une vie « normale », entendez par là, être libre de ses mouvements, ne plus être obligée de rester cloîtrée chez elle.

Babu, le chat ressuscité aura également un certain rôle à divers moments de l’intrigue.

Mero Furuya, la petite sœur toute mignonne de Chihiro.

Dan’Ichiro & Aria Sanka, le père et la mère (adoptive) de Réa.

Jogoro Furuya, c’est le grand-père de Chihiro. On apprend que c’est lui qui a conçu l’élixir.

Ashento Kurumiya Darin, une spécialiste des zombies. Elle a travaillé plusieurs années avec Jogoro et cherche à poursuivre et peaufiner ses travaux.

Mon impression

On a enfin une histoire originale, sur un thème maintes fois revu. Oublier ici la fin du monde avec des zombies souhaitant manger tout le monde. Le genre est renouvelé, grâce à Hattori Mitsuru, qui nous conte là, une belle histoire d’amour et d’amitié. L’histoire sait se développer au fil des tomes, sans perdre en intensité, avec un rythme soutenu et des actions qui s’enchaînent. Toujours à nous demander comment va évoluer Rea ? Va-t-elle devenir incontrôlable ? À quelle vitesse son corps va pourrir ? Que pourront faire Chihiro et ses amis pour retarder, voire empêcher cela ? D’autres questions sont également posées et le manga dévoile, par moment, d’autres thèmes sous-jacents.

J’ai actuellement lu les six premiers tomes et c’est une vraie bouffée d’air frais, un régal. Les scènes se suivent et sont toujours aussi intéressantes. D’autant plus que l’histoire est bien mise en avant, par un dessin soigné et détaillé.

Dessins

En partant d’eux, approfondissons la chose ! Comme je l’ai dit juste au dessus, ils sont franchement superbes. Le trait est soigné et rempli de détails. Il y a également une belle recherche dans la diversité des vêtements. Les paysages et décors, plus généralement, ne sont pas en reste, mais c’est principalement le travail sur les personnages qui est au top, idéal pour s’attacher à eux. Je vous laisse de toute façon juger cela, avec ces quelques images scannées.

L’anime

Quelques mots rapides sur l’anime qui en découle. Ce dernier reprend en gros les deux premiers tomes du manga, dans une adaptation de douze épisodes de 24 minutes. C’est le Studio Deen qui s’en est occupé en 2012 et, actuellement, il n’est pas licencié dans l’Hexagone, à ma connaissance. La doubleuse de Rea, Uchida Maaya, a également fait la voix de Takanashi Rikka, dans Chuunibyou demo Koi ga Shitai ! La réalisation est soignée, je vous recommande donc de le visionner. Cela peut également vous aider à vous faire une idée de l’intrique, afin pourquoi pas, d’aller plus loin en lisant le manga.

En définitive

Une histoire alléchante qui sait tenir ses promesses. Cela donne un nouveau souffle au genre, il serait donc dommage de s’en passer.

Article publié sous le pseudonyme Sangigi Fuchsia

Truc écouté pendant la rédaction de l’article : l’OST de Tengen Toppa Gurren Lagann.


Cet article est une republication d’un article paru dans l’édition reliée n° 8 de Mag’zine, que vous pouvez toujours aller le lire ici.

* Manga terminé en 2014 (JP) et 2015 (FR) avec 11 tomes

À propos de l'auteur

Salut ! Moi c'est Gigi pour les intimes, rédacteur en chef du site. Passionné de culture et d'art depuis bien des années, pour ne pas dire toujours, j'espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ou redécouvrir des choses par ici ! Attention « Mon langage est composé de 97 kg de méchanceté. »

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous sommes en direct ! Venez nous suivre :3
CURRENTLY OFFLINE