Tenacious D : Long Live Rock'N'Roll — Camélia Studio

Tenacious D : Long Live Rock’N’Roll

0

Jack BlackKyle Gass… Voilà nos deux protagonistes, surnommés JB et KG (ou Kage). Qui sont-ils ? Avant tout, ce sont deux guitaristes et chanteurs. Ils sont également réalisateurs et acteurs, notamment JB qui tournera dans le remake de Peter Jackson du célèbre King Kong. Mais nous y reviendrons plus tard.

Ces deux personnages ont formé ensemble le groupe nommé Tenacious D en 1994 à Los Angeles. En 1999, le groupe gagne de la popularité en apparaissant dans la série télévisée du même nom, qui se compose de six épisodes d’une vingtaine de minutes environ. Après cela, ils décident d’enregistrer leur premier album.

La naissance

Ce premier album est enregistré en 2001, ils leur donneront le nom de Tenacious D.

Il est enregistré avec des figures remarquables de la scène rock, anciennes et présents, comme l’ancien batteur de Nirvana, actuellement chanteur et guitariste du groupe de rock, les Foo Fighters : Dave Grohl.

Cet album sera composé de vingt-une chansons, plus ou moins rock, principalement jouées à la guitare acoustique. Au sein de ce dernier, des chansons courtes, moins de trente secondes, qui sont des mini-scènes audio entre certaines chansons. Cela donne l’impression d’un court métrage. Une seconde interprétation serait des scènes, des moments de la vie de tous les jours de nos deux joyeux guitaristes (on peut d’ailleurs noter que le groupe Casseurs Flowters, qui est un groupe de rap, s’est inspiré de cet album dans leur dernier album). Pour comprendre les mini-scènes, il faut avoir un niveau minimum d’anglais ou chercher les traductions sur le net.

Dans cet album, on notera la présence de deux chansons : la première étant « Tribute ». Elle retrace l’histoire des deux compères qui rencontrent le Diable en personne et qui leur demande de jouer la « meilleure » chanson du monde. Cette dernière leur permettra d’être placés dans le top 10 des « charts » américaines de l’époque.

La deuxième chanson s’appelle « Dio ». Ronnie James Dio, chanteur de Rock/Métal, considéré parmi un des meilleurs de tous les temps. Il a notamment chanté dans Black Sabbath, Rainbow et Dio. KG et JB sont deux grands fans de ce chanteur légendaire sur la scène Rock/Métal.

Leur deuxième opus

Leur deuxième opus : « The Pick of Destiny ». C’est là que vous allez pouvoir enfin admirer leur talent de réalisateur. En effet, « The Pick of Destiny » est à la base un film, réalisé par Jack Black et Kyle Gass, qui retrace la vie de deux amis qui veulent créer leur groupe de musique. C’est en partie une fiction. On notera dans ce film la présence de Ronnie James Dio, évoqué plus haut dans l’article. Il est évidemment comique et il faut impérativement le regarder en anglais (VO/VOSTFR) si vous voulez l’apprécier totalement, il est un peu « what the **gnangnan** ». Ben Stiller y fait aussi l’honneur de sa présence.

Les deux artistes ont enregistré la bande son qui va donner naissance à leur deuxième album, également intitulé « The Pick of Destiny ». C’est encore un album qui va nous faire découvrir leur côté rock, avec les morceaux qui sont directement extraits de scènes de l’œuvre. Les chansons sont principalement tournées sur le côté Rock/Métal du groupe, avec la présence de deux d’entre elles qui correspondent plus à une balade. Évidemment entre ces chansons, il y a des mini-scènes audio du film, ce qui nous le fait revivre encore une fois en musique !

C’est un album vraiment entraînant, les mélodies sont rythmées, les chansons sont faciles à retenir, plus que le premier. Cela rend la musique plus agréable à écouter, même si le premier album est très bon, « The Pick of Destiny » est le meilleur album du groupe à ce jour.

La renaissance

Cet album est considéré comme une renaissance, puisque le groupe, après des rumeurs, avait annoncé sa séparation lorsqu’il était au sommet… Finalement, après plus interviews. KG annonce qu’il désire faire un album composé de douze à treize chansons.

La première fois que la renaissance fait son apparition, c’est en 2009 lors d’une émission à Los Angeles, trois ans après leur précédent album. La première chanson jouée s’intitule « Rize of the Phoenix », qui sera aussi le titre de l’album, ainsi que la première chanson de ce dernier, et accessoirement la meilleure chanson du disque.

Ainsi, l’album sort le 15 mai 2012, en Amérique du Nord, nous avons eu le plaisir de pouvoir l’avoir dans les bacs français durant le même mois.

La première écoute s’avère sincèrement difficile, le groupe nous ayant habitué à mieux. L’album en soi dispose de beaucoup moins d’humour et de mini-scènes que son prédécesseur, même si on note la présence de celles-ci, notamment sur la chanson intitulée « Classical Teacher ». Malheureusement, elles ne sont pas si rigolotes que les précédentes, encore une fois. Ces différents manques de musique qui réussit à faire rire réduisent le plaisir d’écouter un album. C’est sûrement dû à la non-présence d’un film. Mais il ne faut pas se voiler la face, ce groupe ou n’importe lequel peut sortir un film à chaque album. Musicalement parlant, le côté rock du groupe est totalement conservé. On note la présence de musique lyrique espagnole, comme « Señorita », ce qui permet de donner un peu de diversité à l’album, mais sans plus. La présence de morceaux calmes est à noter comme dans tous les albums du groupe, ce qui à mon sens est indispensable, notamment la chanson « The Ballad of Hollywood Jack and The Rage Kage ».

Donc, ce troisième opus, considéré comme une renaissance, en est une. Ils s’essaient à autre chose. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, il faut reconnaître que malgré tout, cet opus est plaisant à écouter avec la présence de musiques entraînantes, calmes et des chansons différentes de l’habituel Tenacious D. Ce qui le rend encore plus intéressant.

Maintenant, je vous laisse vous faire votre propre opinion sur le sujet.


Cet article est une republication d’un article paru dans l’édition reliée n° 5 de Mag’zine, que vous pouvez toujours aller lire ici.

N.B. : le groupe a sorti deux nouveaux albums depuis la parution de cet article : un album live en 2015 et « Post-Apocalipto » en 2018. Un tout nouveau titre est sorti fin 2020 : « Time Wrap ».

À propos de l'auteur

Aime la musique, les mangas et les jeux vidéo.

Merci de partager l'article si tu as apprécié son contenu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous sommes en direct ! Venez nous suivre :3
CURRENTLY OFFLINE